La scie sur table Bosch GTS 10 XC (2ème partie – utilisation)

Il y a quelques mois, je vous ai présenté ma scie sur table, la Bosch GTS 10 XC.

Cette belle machine avait été décrite avec beaucoup de détails (et de photos) mais je vous avais promis un autre article qui montrerait son utilisation — vous avez d’ailleurs été nombreux à le réclamer — le voici enfin !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Préparation

Avant toute chose, et surtout avant de manipuler la scie elle-même, il est très important — pour des raisons évidentes de sécurité — de la débrancher du secteur !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour la « préparer », je préfère que le plateau soit bien dégagé, je retire donc ses deux principaux accessoires; je veux parler du guide parallèle et la butée angulaire.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Quand je dis que je vais « préparer » la scie, je souhaite avant tout vérifier la perpendicularité de la lame par rapport à la table (c’est à dire le 90°).

Pour cela, je commence donc par remonter la lame à sa hauteur maximale, en tournant la manivelle dédiée sur le côté avant de la machine.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je relève, ensuite, le capot de protection

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… pour vérifier l’équerrage… avec une équerre !   🙂
Celle que j’utilise est un modèle récemment acquis de la marque Starrett.

Equerre de menuisier STARRETT

Mais comme, vous le savez, je suis un peu geek, je (re)vérifie donc également avec mon mesureur d’angle numérique.

mesureur d’angles numérique GEMRED

J’avoue, l’appareil indiquait 89,7° mais, après quelques tâtonnements, j’ai obtenu 90° !  ^^

mesureur d’angles numérique GEMRED

Une bonne chose de faite, comme on dit !
Maintenant, on verrouille.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Avant de démarrer, et comme j’ai pris l’habitude de le faire avec ma raboteuse/dégauchisseuse, je vais appliquer un peu d’enduit de glissement (aussi appelé «produit-anti-friction») sur la table de la scie.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Le produit que j’utilise est du «Silbergleit».

Produit de glissement SILBERGLEIT

On en met un peu sur un bout de chiffon, ou de papier absorbant, comme ceci :

Produit de glissement SILBERGLEIT

Et on l’applique en l’étalant sur la table.

Produit de glissement SILBERGLEIT

Evidemment, ça a tendance à remplir un peu les trous et les interstices, mais cela n’a aucune importance.

Produit de glissement SILBERGLEIT

J’en mets également dans les rainures de la table, dans lesquelles coulissent la butée angulaire.

Produit de glissement SILBERGLEIT

Et comme la scie sur table Bosch GTS 10 XC est également équipée d’un chariot coulissant, je mets de l’enduit sur ses rails.

Produit de glissement SILBERGLEIT

Du produit comme cela, avant j’en mettais beaucoup (trop).
Mais ça, c’était avant !   🙂

Produit de glissement SILBERGLEIT

Sans oublier la butée angulaire elle-même…

Produit de glissement SILBERGLEIT

… et le guide parallèle (le long duquel doit également glisser correctement le bois).

Produit de glissement SILBERGLEIT

Et, tant que j’y suis, j’en mets sur toutes les parties qui reçoivent un dispositif coulissant.

Produit de glissement SILBERGLEIT

Ce produit est vraiment remarquable et je peux vous assurer qu’on voit la différence immédiatement !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Les butées se déplacement maintenant du bout des doigts.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Utilisation

Passons aux choses sérieuses.  🙂

En guise de démonstration, je vais commencer par couper une chute de contreplaqué de 18mm d’épaisseur pour en faire des petites languettes de 5cm de large.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais, j’oubliais quelque chose… brancher l’aspirateur !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La scie est reliée à mon Festool CTL MIDI.
Et, bien entendu, sur sa prise asservie, afin de démarrer automatiquement lors de la mise en marche.

Aspirateur FESTOOL CTL Midi

Je désire, pour la démo, (re)couper mon morceau de contreplaqué à 5cm.
Il suffit, donc, de régler le guide parallèle sur la mesure.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais, par mesure de sécurité (et parce que j’aime prendre le temps nécessaire), je vérifie l’exactitude avec mon mètre ruban BMI.

Mètre ruban BMI

Une mesure devant, une mesure derrière la lame; ceci afin d’être sur que le guide soit bien parallèle à la lame.

Mètre ruban BMI

Mais je dois aussi remonter la lame, afin de permette au morceau de contreplaqué de 18mm de passer sous le capot de protection. Un coup de manivelle…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… je laisse à peine 2mm, c’est suffisant.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Maintenant que tout est prêt, on va pouvoir démarrer la démo.

Ah non ! Mon casque antibruit (3M Peltor) et mes lunettes de protection (Uvex) !   🙂

Casque anti-bruit 3M PELTOR et lunettes de protection UVEX

Je remarque aussi que je dois un peu prolonger la table afin d’éviter que le contreplaqué ne tombe en fin de coupe.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

On va (enfin) pouvoir commencer ! Je prépare donc le poussoir de sécurité (fourni avec la scie sur table Bosch).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et je mets en marche la machine.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Très peu de résistance (grâce, notamment, au Silbergleit), je n’ai qu’à pousser le morceau de contreplaqué en prenant soin de le maintenir contre le guide parallèle.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Avant de terminer la coupe (quand il reste quelques centimètres), je saisis le poussoir et je guide le bout coupé afin de l’empêcher d’être éjecté vers moi par la scie (phénomène appelé «Kickback», voir Google).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et voilà la coupe. Propre, non ?

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Vérification… ça fait bien 5cm !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

L’avantage de ce genre de scie, c’est qu’une fois que le réglage est bien effectué, les coupes peuvent se faire « en série« .

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Deuxième petite démonstration, je vais utiliser une languette de contreplaqué fraichement coupée pour en faire des petits carrés de 5x5cm (qui pourraient, par exemple, servir de taquets de fixation de plateau de table, cfr. l’article sur la réalisation de ma table basse).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Comme je vais, cette fois-ci, me servir de la butée angulaire de la scie, je vérifie d’abord qu’elle est bien à l’équerre.

Equerre de menuisier STARRETT

C’est bon, et le réglage d’usine n’est pas trop mauvais, la preuve :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

L’idée est donc de travailler comme ceci.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais, avant cela, car j’ai peur du fameux «Kickback», et parce que j’ai vu ça sur des vidéos YouTube, j’intercale une chute de bois sur le guide, de telle manière à ce que le contreplaqué ne soit pas coincé (entre la lame et le guide, vous suivez ?) en cours de coupe.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La chute est maintenue sur le guide par un serre joint.

Serre-joints BESSEY

Et voilà ce que ça donne.
Je peux démarrer la coupe, en sécurité.   🙂

Serre-joints BESSEY

Le résultat :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

De nouveau, les réglages étant faits, on peut de nouveau couper « en série ».

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Autre démo : l’utilisation du guide angulaire pour une coupe à 45°.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Après avoir déserré et incliné le guide, je vérifie une nouvelle fois avec mon équerre Starrett.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et je fais coulisser la butée vers la droite, afin de m’approcher au maximum de la lame.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Prêt à couper…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… et coupé !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ca fonctionne bien, même si j’avoue que la coupe est correcte, sans plus…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je trouve qu’on obtient un meilleur résultat avec une scie à onglets radiale.

Sans doute est-ce inhérent au fait de déplacer un morceau de bois, de travers et en opposition de rotation de lame.. ou alors c’est dû au type (nombre de dents) ou à la qualité de la lame ? Allez savoir !

A noter qu’il ne faut SURTOUT pas oublier de (re)mettre le guide en position après l’avoir remis à 90°, sinon…. aïe !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

J’en ai parlé en début d’article, la Bosch GTS 10 XC possède donc un charriot coulissant.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Celui-ci permet, notamment, de couper des pièces de bois plus importantes en augmentant la surface d’appui de ladite pièce, comme ceci :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour la démo, je vais à nouveau utiliser mon système «anti-kickback».

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et donc, la coupe :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Un beau morceau rapidement coupé à dimension

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et, au risque de me répéter, on peut (vraiment) faire des coupes en série très facilement.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Une scie sur table permet également de refendre des tasseaux pour en faire des planchettes.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Le morceau que je vais utiliser faisant 45mm, il faut remonter le capot de protection quasi à son maximum.

Mètre ruban BMI

Et c’est là que se pose un problème qu’on m’avait déjà signalé : comme on le voit bien sur la photo ci-dessous, le système de fixation du capot empêche le guide de se rapprocher de la lame.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Un mal pour un bien, vous allez me dire, mais ça ne m’arrange pas pour la démo puisque je désire débiter des languettes de 10mm d’épaisseur.

A ce moment-là, je me souviens qu’on m’avait dit — dans un commentaire, il me semble — que la scie Bosch possédait un système de butée parallèle supplémentaire… MAIS OUI !

Bien planqué sous le plateau, à l’arrière de la machine, je (re)trouve ce morceau d’aluminium qui permettra également de remplacer mon système de déport avec les serre-joints !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La butée supplémentaire se place donc comme ceci (glissée dans des écrous qu’on peut voir sur la photo ci-dessus) :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et comme elle fait 6cm de largeur, et que je désire débiter des languettes d’1cm, je déplace le guide vers la droite pour le régler à 7cm.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ca vous paraît chaud chaud ? Moi aussi !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je mets quand même la scie en marche et je pousse doucement (et prudemment) le tasseau le long de la butée…

Note : c’est là que les presseurs (peignes) latéraux ont une utilité… pour la prochaine fois ! 🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… pour terminer avec le poussoir et un bout de bois !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mission accomplie !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Vérification, ça fait bien (à très peu de chose prêt) 1cm.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et, comme je suis joueur ;-), j’ai découpé toutes mes planchettes en allant jusqu’au bout du tasseau !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Le résultat :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Bon, après, et pour être honnête, il ne faut pas s’attendre à des planchettes impeccables.
Le but, ici, c’est de refendre correctement des morceaux de bois, ou des planches épaisses, pour en faire des planches plus fines… à passer à la raboteuse par la suite !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Note : le petit morceau de bois qu’on peut voir est, en fait, un Domino que j’avais mis dans le tasseau. C’est de la recup’…

Tant que la butée supplémentaire est en place, je vous montre qu’elle permet donc de remplacer mon système anti-kickback (version serre-joints), simplement en la faisant coulisser sur le guide pour servir de butée en début de coupe, comme ceci :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Dernière démo : un tenon de, disons… 5cm.   🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Par contre ici, et je n’aime pas tellement ça, je suis obligé de retirer le capot de protection de la lame.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Etant donné que le morceau de bois fait (quasi) 45mm de large, je choisi de faire un épaulement d’1cm.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

J’utilise donc mon Kreg Multi-mark pour sortir la lame d’1cm.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

On y va ?

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

C’est parti, attention aux doigts quand même !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Un côté, puis l’autre…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… c’est presque beau comme ça, non ?   🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Trêve de plaisanterie, je passe et repasse ensuite mon morceau de bois pour façonner le tenon. Un premier côté :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je retourne ensuite la pièce pour faire la même chose des quatre côtés.

NB : vous savez pourquoi l’insert autour de la lame est rouge ? Pour se rappeler que c’est une zone de danger et qu’il faut éviter à tout prix d’y approcher les mains !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ce qui donne ceci :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Un beau tenon, non ?    🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

J’avais dit que ça serait la dernière démo, mais il y a une chose que je n’ai pas encore montrée, c’est une coupe inclinée.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je règle donc la lame à 22°.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Dans ce cas-ci, je ne peux pas faire plus car j’arrive à la limite de hauteur (inclinée) avec le morceau de bois que j’ai choisi d’utiliser (et en laissant le capot de protection car, sans, on peut aller jusque 56mm).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Comme je me rapproche un peu trop de la lame, j’utilise un morceau de bois supplémentaire.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et, bien entendu, le poussoir de sécurité !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Beau résultat, non ?
La coupe est d’ailleurs beaucoup plus propre que lors de ma coupe précédente à 45° avec la butée angulaire, comme quoi…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Cela pourrait permettre, par exemple, de fabriquer des systèmes dits « french cleat » (ceux qui ne connaissent pas, iront voir sur Google ce que ça veut dire).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Bon, comme j’avais déjà dit que c’était la dernière démo, et que j’en ai quand même faite une supplémentaire, je vais m’arrêter là.  🙂

Juste vous indiquer (même si j’en avais déjà parlé dans l’article de présentation de la scie) que cette Bosch GTS 10 XC permet de couper des largeurs jusqu’à 63cm.

En effet, à défaut, la guide peut être déporté (vers la droite) jusque 33cm :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais en le réglant sur 33cm, et déverrouillant son extension

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… on arrive bien à une largeur maximale de 63cm !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ce qui permet de couper des grands panneaux pour débiter des morceaux de 60cm qui serviront, par exemple, à fabriquer des caissons d’armoire, etc.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Voilà donc pour la démo sur l’utilisation de la machine.

Ce que j’ai montré dans cet article a été réalisé, vous l’aurez sans doute remarqué :-), avec la Bosch GTS 10 XC, mais vous pourrez en faire autant avec la plupart des scies sur table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Chaque modèle a, cependant, ses qualités et ses défauts et reste, dans tous les cas, une des machines à bois les plus dangereuses.

Si je vous ai donné l’envie d’acquérir et d’utiliser une scie sur table, faites preuve de précaution en prenant le MAXIMUM de SECURITE, tout le temps !

Un prochain article présentera, d’ailleurs, des systèmes très pratiques, comme les poussoirs de la marque Micro Jig ou encore les pressoirs aimantés de chez Magswitch.

Alors à bientôt, pour d’autres tests ou réalisations, sur TravaillerLeBois.com, bien-sûr !

Index de la présentation :

 

55 réflexions au sujet de « La scie sur table Bosch GTS 10 XC (2ème partie – utilisation) »

  1. Jenepy

    Dangereux ? C’est peu dire ! Tout les charpentiers que je connais qui ont plus de 20 ans de métier, il y en a pas un qui a perdu un bout de doigts sur cette saloperie…
    Et pourtant, ils ont l’habitude de l’employer. Redoubler donc de prudence avec cette machine 😉

    Répondre
  2. punk_sportif

    Salut Alex,

    Merci pour l’article. Elle a l’air vraiment bien fichue cette scie. J’aimerais bien en avoir une… Mais bon… Dans beaucoup plus tard. Pour le meme prix, je me suis acheté un combi kity. Mais la scie sous table est beaucoup moins fonctionnelle et précise que la tienne !

    Bonne continuation et bonne année!

    punk_sportif

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut et merci pour ton message.
      Oui, cette scie est vraiment bien conçue.
      Bonne année à toi aussi et BONS COPEAUX avec ton combi Kity ! 🙂
      Alex

      Répondre
    2. Laurems

      Salut punk_sportif !
      Je confirme qu’elle est vachement bien foutue.
      J’ai une kity 617 et on sent clairement les décennies d’écart dans la conception de la machine.

      Bons copeaux à vous tous

      Répondre
  3. Thomas

    Bonjour,
    Merci pour l’article que j’attendais est tu ma donné envie de utiliser cette machine.
    A oui une question , possède tu une scie à ruban ou tu a l’attention d’avoir une.

    Thomas, Estaimpuis, Belgique

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Thomas,
      Non, je ne possède pas (encore) de scie à ruban.
      Le jour où, ça sera sans doute plus « sécure » pour la refente de planches… 😉
      Merci pour ta visite,
      Alex

      Répondre
  4. Nicolas (lil'Saint)

    Ah enfin! Merci pour ce second article la semaine ou j’achète son équivalent jaune!
    Many Thanks. Bien rédigé, complet!

    Répondre
  5. Paulito

    Bonjour,
    Merci pour cette excellente demonstration.
    Quelques remarques sur ce materiel:
    Je possèdais ce materiel avant que tu en fasses la description que j’ai suivie avec interet.
    J’avais fait remarquer le pb de la manette de serrage de la cape qui touche le guide parrallele (mais d’autres on pu faire la remarque egalement).Ce qui m’améne a penser que cette cape est commune a plusieurs scies moins sophistiquées sur lesquelles la manette de serrage ne pose pas ce probleme.D’ou la butée supplementaire comme pis aller et qui me semble très dangereuse d’utilisation.
    A savoir que le guide parallele peut se positionner a droite et a gauche de la lame.
    Possibilité d’extension de la table a droite ,mais pas a gauche ce qui pose probleme dans certains cas.
    A droite de la lame il y a une rainure qui peut recevoir le guide angulaire, malheureusement il y a beaucoup trop de jeu pour faire des coupes précises.
    J’ai changé la lame d’origine en 2,8 mm trop peu rigide a mon gout par des lames en 3,2mm.Mais le couteau diviseur n’est plus adapté.
    Je reflechi a un systeme d’inversion de la manette de serrage, et a la pose d’un guide rallongé sur le guide angulaire pour y installer un systeme de butée.
    Machine assez chere, avec quelques defauts de conception, machine precise qui me permet realiser des assemblage a mi bois a 45° impeccables,limites dimensionnelles vite atteinte.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Paulito et merci pour ton retour d’expérience.
      Peux-tu me dire en quoi la butée supplémentaire te semble dangereuse d’utilisation ?

      Répondre
      1. Paulito

        Bonjour;
        Eh bien dans ton exemple de refente d’un tasseau de 45 mm pour en tirer des planchette de 10 mm tu dis « c’est chaud » ,
        Imagine toi devoir couper du CP de 15mm d’epaisseur par 10/ 15 mm de large les doigts passent très près de la lame meme si on termine avec un poussoir.Trop chaud pour moi.
        Maintenant je n’ai peut etre pas la bonne technique!! je place le guide intermediaire sur toute la longueur du guide parallèle.

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Merci pour les précisions.
          Dans le cas du CP de 15mm, j’utilise un système de poussoir type GRR-RIPPER de chez Micro Jig.
          Pour le guide intermédiaire, cela dépend des cas. Je le laisse sur la longueur pour du délignage mais pas pour du tronçonnage.
          A+,
          Alex

          Répondre
  6. Jean-Baptiste

    Merci pour ton article.
    Question : as-tu vérifié la planéité du plateau, par curiosité ?
    J’ai eu la version « non professionnelle » pour mon petit Noël (PTS 10) et il y a un léger défaut de planéité à l’avant droit du plateau. Je n’ai pas encore eu le temps de tester, mais je ne pense pas que cela gène (la zone du coin est 1mm plus bas et c’est plan partout aux alentours de la zone de coupe), cependant je serais curieux de savoir si ce genre de défaut est encore possible dans la gamme au-dessus. Visiblement, c’est l’un des points qui s’améliore au fur et à mesure que l’on grimpe en prix. Différence notable entre les deux gammes, les glissières du chariot sur la PTS 10 sont en plastique.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Jean-Baptiste,
      Non, je n’ai pas vérifié la planéité.
      Je le ferai dès que j’en ai l’occasion.
      Merci pour ta visite et bons copeaux avec ta scie Bosch ! 🙂
      Alex

      Répondre
      1. Jean-Baptiste

        Merci 😉
        C’est peut-être moi qui suis devenu parano aussi : lorsque j’ai reçu ma scie plongeante Kity 550, la semelle était tout sauf droite (et elle était beaucoup plus petite). J’en ai reçu une autre par le SAV : mieux mais pas parfait. Je finis par me dire que c’est le cas dans tous le matériel entrée-moyenne gamme, mais que la plupart des gens ne s’en rendent pas compte. Après tout, si cela fait le boulot demandé…

        Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Quentin,
      Oui, il est fluide, sans jeu.
      Il ne doit sans doute pas l’être autant que sur une scie à format ou autre machine du genre; mais je n’ai rien de spécial à lui reprocher.
      Merci pour ta visite,
      Alex

      Répondre
  7. Hem

    Très sympa comme test, faudrait que j’aille la voir en vrai. Et comparer avec l’Erika de Maffell qui me trotte dans la tête… (non ne pas craquer, ne pas craquer)…

    Répondre
  8. punk_sportif

    Salut Alex,
    Merci d’avoir parlé du Silbergleit.
    J’en ai acheté, et je viens de tester. Le avant / après sur la dégauchisseuse est génial !
    a+

    Répondre
  9. Raphael

    Salut boiseu,
    beau reportage et belle présentation du blog. Déjà quelque temps que cette scie me fait de l’œil mais je n’ai pas eu l’occasion de la voire en vrai, et pas moyen de savoir quelle est la largeur maxi que l’on peu mettre devant la lame avec et sans le chariot coulissant. Ou si je pose la question différemment, la distance entre le bord de la table (face à l’opérateur) et la lame et la distance avec le chariot reculé vers soi. (en gros la largeur de planche max que l’on peu couper en transversal avec la butée coulissante). J’ai une Bosch PPS7 qui est sur le même principe que l’ERIKA, mais les rainure pour butée coulissante et le guide parallèle ne se verrouille pas sur les bord de la table. C’est plus un hybride entre une scie à onglet et une scie sur table, c’est bien mais parfois je suis limité. Donc si tu voulais bien me donner cette fameuse largeur ce serait cool, sachant que 200 à 250mm serait pas mal surtout si tu pose du parquet par exemple.
    Et surtout continu tes reportages, la passion du bois nous ronge comme les vers mais il ne faut pas que cela nous « coute » un doigt!

    Répondre
      1. Raphael

        ha ouais, c’est pas mal, vais certainement franchir le pas et la commander, mais faut d’abord que je vende ma PPS7s.
        Merci pour la réponse.

        Répondre
  10. Dexter

    Bonjour,

    Un grand merci pour cet essai bien détaillé. Très chouette car ça permet de se faire une vraie idée.

    Par contre, personnellement j’hésiste avec sa concurrente la Dewalt DWE7491 qui ne possède pas exactement les mêmes fonctions MAIS moins chère et surtout, le guide // avec crémaillière de chaque côté.

    Du coup, pas de jeu au niveau du guide? C’est vraiment ça qui me fait hésiter malgré les 100€ de différence avec la Dewalt. A ce prix, on s’attend à ce que ce soit top.

    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Hello,
      La Dewalt est également une bonne machine, relativement comparable à la Bosch.
      Je n’ai jamais testé la DWE7491 mais je pense que tu ne devrais pas être déçu.
      Dans cette gamme de prix, il n’y a pas vraiment de « mauvaises machines », donc faut se lancer. 😉
      Merci pour ta visite et bon choix,
      Alex

      Répondre
      1. Dexter

        Oui, c’est une bonne réflexion. Mais j’avoue que j’apprécie beaucoup Bosch mais que cette histoire de guide me reste en tête. Pas l’occasion de voir la machine en magasin.

        Merci d’avoir pris le temps de répondre!

        Répondre
  11. Patrick

    Votre test m’a convaincu. Je viens de passer commande, il est juste dommage que le système de guide // ne soit pas à double cremaillaire comme sur la Dewalt. J espère qu il n y a pas trop de jeu à ce niveau.

    Répondre
  12. Joseph

    Bonjour Alex,
    Un peu tard mais mieux vaut tard que jamais. Je viens de lire ton article et je pense que c’est le meilleur et le plus précis que j’ai pu lire. Ni en anglais et certes pas en allemand que je ne comprends pas. J’emploie cette scie depuis son apparition dans le commerce. Elle a remplacé la précédente GTS 10.
    Pour répondre à Paulito, pour refendre du côté de la garde parallèle il est bon que la rallonge soit plus courte et ne dépasse que les premières dents de la lame. Pour la plaques arrière qui fend le bois j’ai employé le système de MICRO JIG, car chez moi elle est trop épaisse. Évidemment je n’ai plus le couvercle de protection, et je devrai en réaliser un autre en perspex.
    Maintenant j’ai deux questions importantes.
    A) Comment ajuster la barre de l’onglet de sorte qu’elle n’ait plus de jeu. Elle n’est pas épaisse pour y mettre des vis en nylon, et pas profonde non plus. Celle de droite n’est pas de la même profondeur que celle de gauche. Dommage que Bosch ne respecte pas la largeur et la profondeur normale, on ne peut employer aucun article du commerce qui s’adapterait à cette machine.
    B) Le guide parallèle, malgré le baume qui rend toutes les surfaces lisses (j’emploie le spray silicone) je ne peux obtenir le produit que tu as employé. Ce guide n’est pas constamment parallèle et j’ai beaucoup tenté de le régler lorsque je ferme la poignée il y a une différence entre l’extrémité arrière et le devant que j’essaye d’éliminer avec une équerre ou un micromètre à aiguille. J’ai essayé de parfaire le réglage comme sur le guide d’une scie à ruban mais ce n’est valable que pour un certain temps.
    Merci encore pour cet article. Il est formidable.

    Joseph

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Joseph,
      Tout d’abord merci pour ton commentaire très sympathique et encourageant ! 🙂
      Pour répondre à tes questions :
      – Qu’entends-tu par « barre de l’onglet » ?
      – Pour le guide, je termine toujours le réglage précis de l’écart entre le guide et la lame de scie en tapotant légèrement, et VERS LA GAUCHE, la base du guide (qui se trouve près de moi). Je termine en vérifiant la mesure à la base de la lame, et je démarre les coupes.
      Alex

      Répondre
  13. Joseph Wajcenberg

    Bonjour, Alex,

    Je ne suis pas menuisier, mais j’ai toujours depuis mon enfance aimé le travail du bois et aujourd’hui étant un vieux bonhomme je continue à réaliser de nombreuses choses pour mes petits-enfants. Je présente mes excuses si j’emploie des termes qui ne correspondent pas à ceux qui sont employés en menuiserie. Ce que j’entends par « barre de l’onglet » est la barre sur laquelle est fixée ce que tu nommes « la butée angulaire ». Cette barre qui glisse dans les rainures parallèles à la lame de scie. Du côté droit de la lame cette barre a un jeu assez prononcé et je pensais comme dans une table scie précédente, je pourrais, tarauder des trous pour introduire 4 petites vis en plastic pour ajuster la largeur et éliminer le jeu.
    Ici sur la GTS 10 XC je ne sais pas très bien comment faire! Son épaisseur est trop mince.
    J’aimerais aussi, si possible, recevoir un renseignement sur l’ajustage parallèle de la lame par rapport aux rainures à gauche et à droite de la lame. Merci beaucoup, j’apprécie énormément vos explications.

    Joseph

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Joseph,

      Pour la barre de l’onglet (comme tu l’appelles), je n’ai malheureusement pas de réponse.
      Par contre, pour le réglage du parallélisme de la lame, la réponse est dans le manuel :

      Réglage du parallélisme de la lame de scie Bosch GTS 10 XC

      Parallélisme de la lame de scie par rapport aux rainures de guidage de la butée angulaire (voir figure N)
      – Mettez l’outil électroportatif dans la position de travail.
      – Basculez le capot de protection 5.x à fond vers l’arrière.
      Contrôle :
      – A l’aide d’un crayon, marquez la première dent gauche visible à l’arrière au-dessus de la plaque.
      – Réglez un gabarit d’angle sur 90° et placez-le sur le bord de la rainure de guidage 9.
      – Déplacez la colonne du gabarit d’angle jusqu’à ce qu’il touche la dent marquée et lisez la distance entre la lame de scie et la rainure de guidage.
      – Tournez la lame de scie jusqu’à ce que la dent marquée se trouve en avant au-dessus de la plaque.
      – Déplacez le gabarit d’angle le long de la rainure de guidage jusqu’à la dent marquée.
      – Mesurez à nouveau la distance entre la lame de scie et la rainure de guidage.
      Les deux distances mesurées doivent être identiques.
      Réglage :
      – Desserrez les vis à six pans creux 70 avant au-dessous de la table de sciage et les vis à six pans creux 71 arrière au-dessous de la table de sciage à l’aide de la clé mâle pour vis à six pans creux 37.
      – Déplacez la lame de scie avec prudence jusqu’à ce qu’elle soit parallèle à la rainure de guidage 9.
      – Resserrez toutes les vis 70 et 71.

      Voici donc déjà de quoi avancer. 😉
      Merci pour ton message,
      Alex

      Répondre
  14. manoury

    bonjour à tous
    je me suis laissé séduire par cette belle scie . (620€ port inclus chez axminster !!, livrée en trois jours)
    j’ai constaté aussi, tout comme Joseph, le jeu de la barre du guide d’onglet dans sa coulisse, et je l’ai rectifié en faisant plusieurs marques de pointeau sur le coté de la tige (partie haute, la plus étroite).
    J’avais vu ce truc dans une revue bois américaine.
    j’ai utilisé une vis inox en guise de pointeau 😉
    Cela crée un petit trou, mais aussi et surtout une petite excroissance (genre mini cratère).
    J’en ai fait quatre , repartis sur un meme coté.
    Quasiment plus de jeu !
    A part ca tres content de mon achat.
    pour l’instant 2 bémols:
    la lame , à changer pour des coupes propres,
    et je trouve que le levier de la règle est assez dur et pas très ergonomique. Il y manque une vraie poignée, à manipuler pleine main, et non du bout des doigts . Au bout d’un certain temps cela devient presque douloureux.. (j’ai bien dit presque 😉 ) – mais ça doit pouvoir se bricoler 😉
    J’apprécie particulièrement le moteur, notamment sa puissance , mais surtout le démarrage progressif, le frein a l’arrêt, et la rigidité de la règle et sa douceur de déplacement .
    Ah oui, l’aspiration est de fort bonne facture, et elle est relativement silencieuse .
    J’ai déjà fait un insert ras de lame en contreplaqué de 10mm, ( et mise au niveau de la table avec des plots de colle chaude (pistolet a colle).
    Bref, excellent achat tout de meme. C’est le prix qui m’a décidé, j’étais parti pour une dewalt 745, mais deux ou trois trucs me chagrinaient (aspiration, bruit, moteur brutal par exemple)
    Cordialement
    hervé
    (pres de nantes)

    Répondre
    1. Joseph

      Bonsoir, Mamouri,

      Merci pour ton commentaire.
      Je suis content que cette scie te plaise, par rapport à la précédente GTS 10, il y a du progrès. Tant du point de vue bruit, force, démarrage et arrêt, Bosch US est encore plus avancé que Bosch allemand…
      Pour la barre du guide d’onglets j’ai déjà essayé cela, mais il me faudrait des talus et non des cratères. Mais ce dimanche, je suis arrivé à un résultat qui me satisfait, j’ai limé 3 encoches d’un côté dans la partie large de la barre, ce qui m’a permis de tarauder trois vis de 3 mm en nylon, ce qui me permet d’ajuster et cela fonctionne.J’ai pensé à des vis en acier, mais cela abîmerait le plateau de scie. Je prends toujours soin que la table de la scie soit lisse et surtout le guide. Il peut être ajusté en déserrant les 4 vis à 6 pans dans sa partie supérieure. (support Bosch).
      J’emploie des lames de différentes épaisseurs 2,2, 2,4, 3,128, 6,32, 12,7 mm ce qui ne me permet pas de garder la plaque de fer (diviseur) derrière la lame mais j’emploie des pièces de bois collées`à l’arrière dans la garde. Pour des queues droites, des encoches etc…

      Répondre
  15. Manoury

    petite correction sur mon avis.
    Bonjour à tous,
    j’ai trouvé ce qui n’allait pas au niveau du levier de la règle, que je trouvais trop difficile à manoeuvrer.
    En fait on peut régler par une vis la dureté du blocage arrière de la regle. Si cette vis est un peu trop serrée, il devient difficile voir impossible de verrouiller le mécanisme.
    Je l’ai desserrée légèrement (à la main) et tout va bien ! 🙂
    le blocage et déblocage est devenu tout doux
    yessss !! 🙂
    et comme j’ai acheté une lame 80 dents 254mm chez bripot déco pour moins de 50 euros ce jour, je n’ai plus rien a reprocher a cette scie .
    (je me suis rendu compte qu’il etait tres difficile de trouver une lame en 254mm ET de largeur de trait de coupe supérieure à 2.4mm, celle du couteau diviseur. Celle ci fait 2.5)
    Qu’on se le dise 😉
    bien à vous
    Hervé

    Répondre
  16. Yves_22

    Bonjour et merci à Alex pour cet article et pour l’ensemble du site. J’envisage d’acheter cette scie, mais j’avoue que je suis un peu réticent concernant le jeu du guide d’angle. Aussi, je serais prêt à acheter en plus un guide Incra (ici par exemple : https://www.fine-tools.com/G-incra-v27.html), mais la description indique qu’il est compatible avec des rainures de 3/4″ (± 19mm) alors qu’il me semble avoir lu que la rainure de la scie Bosch fait 16mm.
    Ce que je trouve curieux, c’est qu’il est écrit ici (http://www.metabricoleur.com/t3508-recherche-essai-sur-bosch-pro-gts-10-xc-scie-table-2-100-watt) que les guides Incra sont compatibles.
    Quelqu’un pourrait-il me le confirmer ?
    Merci

    Répondre
    1. Herve

      Bonjour,
      Je viens de verifier, la rainure de gauche fait 16,25mm et celle de droite 16,65mm
      Je crois qu’il existe des guides incra avec un systeme de compensation par vis excentrique.
      J’ai réussi à annuler le jeu de la réglette par un petit coup de poinçon, mais il n’en reste pas moins que la mesure de l’angle voulu reste un chouïa imprécise ( pas d’angles prédéfinis avec des trous comme sur incra ou autre)
      Si l’on veut faire un cadre, mieux vaut passer par un traîneau avec systeme d’onglets…

      Répondre
      1. Yves_22

        Merci pour la réponse. J’ai vu que les Incras ont un rattrapage de jeu, mais à mon avis, ça doit être quelques 1/10èmes, pas 2.5mm. Je vais attendre pour voir s’il y a d’autres réponses et ensuite, j’interrogerai Incra ou Fine-tools.

        Répondre
        1. Joseph Wajcenberg

          Oui Incra a un rattrapage de jeu mais sur lainures standartes de 19 mm.
          Sur ma première scie GTS10 j’aivais élargi les rainure avec une défobseuse.

          Répondre
      2. Joseph Wajcenberg

        Bonjour
        Vos explications sont bien détaillées, j’ai beaucoup aimé.
        Pour les deux barres je suis allé m’en faire deux nouvelkles aux dimentions adéquates, et j’ai remplacé la pièces mobiles par celles de INCRA.
        J’avais déjà relevé le sujet dans votre article précédent.

        c’est un gros défaut sur cette scie Bosch.

        Répondre
  17. Alexandre

    Salut Alex,

    Comme toujours, un très bon article agréable à lire, et agrémenté de photos détaillées.
    Je viens de craquer pour sa petite soeur la GTS 10 J 😉
    Pour améliorer la qualité de coupe par rapport à la lame 24 dents fournie, as-tu changé la lame ? Si oui, quel modèle as-tu testé ?

    Merci,
    Alexandre

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Alex, 🙂

      Félicitations pour ton acquisition.
      Mais, non, je n’ai pas changé la lame.
      Je t’avouerais que je n’en ressens pas le besoin car la qualité de coupe est, pour moi, suffisante.
      Sauf pour du mélaminé mais, là, c’est plus un insert « zéro clearance » qu’il faudrait car c’est en dessous que c’est moins clean.

      Bons copeaux,
      Alex

      Répondre
        1. Joseph

          Bonjours
          Le système d’inclinaison de la lame sur la scie Bosch n’est pas des plus faciles à ajuster correctement, si seulement ils avaient construit un système à volant, quand on doit souvent couper des biseaux ce n’est pas des plus précis. Si quelqu’un aurait une idée je suis prenant ?

          J’avais toujours quelques difficultés pour ajuster d’une façon précise la largeur des barres en bois dur servant de guides pour construire un gabarit de coupe pour assemblage à queues droites ou queues d’arondes ou d’un plateau pour coupe à 90 degrés sur le banc scie sous table, surtout quand il s’agit d’augmenter ou diminuer la largeur de coupe de 2 à 3 10ème de millimètres. J’ai donc construit un micro ajustement à vis placé derrière le guide parallèle et un micromètre pour visualiser la mesure. Il s’attache, quand j’en a besoin, sur la barre de mesure des distances du guide parallèle à l’aide de deux vis faisant éteau.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *