Une table pliante pour apéro pique-nique

Il y a quelques semaines, sur mon mur Facebook, j’ai reçu un message d’un ami qui me demandait de réaliser une petite table pliante pour apéro pique-nique.. en bois !

Le message était bien sûr accompagné d’une photo illustrative que voici :

Table pliante pour apéro pique-nique

Quelque jours plus tard, Steve Ramsey publiait une vidéo sur la réalisation d’une table identique… il ne m’en fallait pas plus pour me lancer !   🙂

Pour ce projet, j’ai utilisé une planche de chêne qu’il me restait de la réalisation de ma table basse en chêne massif.

Table pliante pour apéro pique-nique

Je commence par tracer les morceaux nécessaires pour m’assurer que j’aurai assez de bois.

Table pliante pour apéro pique-nique

Mise en place sur ma (nouvelle) scie sur table : la Bosch GTS 10 XC (que j’ai présentée dans cet article).

Table pliante pour apéro pique-nique

Il me faut d’abord deux morceaux de 32 cm. Facile avec le guide parallèle gradué.

Table pliante pour apéro pique-nique

Mais, avant tout, je vérifie l’équerrage de la lame à l’aide d’un petit outil bien pratique.  🙂

Digital Bevelbox GemRed

On commence par calibrer l’outil en définissant une surface de référence horizontale.

Digital Bevelbox GemRed

Puis, grâce à l’aimant intégré, on le fixe sur la lame pour constater que le réglage d’usine est (presque) bon.

Digital Bevelbox GemRed

Quelques secondes plus tard et après avoir joué de la manivelle de réglage…. 90°, parfait !

Digital Bevelbox GemRed

Et, tant que j’y suis, je vérifie l’équerrage par rapport à la butée angulaire coulissante.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je rassemble ensuite le matériel de sécurité (lunette et casque anti-bruit)….

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… et c’est parti !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ma première coupe avec cette machine. Tout s’est très bien passé !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Quel plaisir de débiter, comme ça, des planches de mêmes dimensions.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

En les disposant sur le chant, on peut se rendre compte qu’elles sont maintenant de même longueur.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Voici donc, en bas à droite, les deux planches qui me permettront de réaliser le plateau.

Festool MFT 800

Avant de les coller, il faut les équarrir, ce je décide de faire cela avec la scie, en délignant un petit morceau de part et d’autre.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Cela fonctionne très bien, sauf que je constate (et j’avoue avoir espéré y échapper jusqu’au bout..) que les planches sont vraiment trop tuilées.   🙁

Festool MFT 800

Face tuilée contre face tuilée, c’est encore plus flagrant !
Je me souviens, maintenant, pourquoi je ne les avait pas utilisées…

Festool MFT 800

Par contre, ce « tuilage » est plus important sur un côté (à droite sur la photo ci-dessous).
J’ai besoin de 16cm, c’est donc tout juste !

Equerre acier Facom

Allez hop, à la scie !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour couper ces planches étroites, j’utilise un poussoir de sécurité de la marque Micro Jig.
Très pratique ! J’en parlerai dans un futur article.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

De nouveau, la coupe s’est bien passée.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Et voilà mes deux planches de 16cm de large.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Pour parfaire leur planéité, j’ai recours à ma rabo/dégau Kity 635 (présentée dans cet article).

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

Qu’en dites-vous ? Pas mal, hein !?

Equerre acier Facom

Tant que j’y suis, j’usine aussi la « grande » planche dont j’aurai besoin un peu plus tard.

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

Et ensuite je rabote.

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

C’est toujours impressionnant de voir ces copeaux qui sont comme crachés par la machine…

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

Et je termine par un petit coup de dégauchisseuse sur les chants.

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

C’est parfait !

Raboteuse dégauchisseuse Kity 635

Mes deux planches me donnent maintenant un carré de 32x32cm.

Table pliante pour apéro pique-nique

Séance collage…. avec l’aide de mes presses parallèles Bessey K Body REVO (présentées dans cet article).

Serre-Joints Bessey K Body Revo

Pour éviter d’en mettre partout, je place du film étirable sous les planches.

Serre-Joints Bessey K Body Revo

Et, comme Steve Ramsey, j’étale la colle avec le doigt !  😀

Serre-Joints Bessey K Body Revo

En mode « sous presse(s) ».

Serre-Joints Bessey K Body Revo

Pendant ce temps, je décide de déligner les morceaux du pied dans la « grande » planche.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Un morceau de coupé, toujours avec l’aide du poussoir de Micro Jig.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Par contre, pour le deuxième, j’utilise le poussoir fourni avec la scie.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Et voilà mes deux morceaux de 65mm.

Poussoir Micro Jig GRR-RIP BLOCK

Cette scie Bosch fonctionne vraiment bien… la mesure est parfaite !

Table pliante pour apéro pique-nique

Revenons à mon plateau qui est maintenant collé.

Table pliante pour apéro pique-nique

La colle a coulé par dessous, il faut donc enlever le plus gros, à l’aide d’un racloir.

Racloir à bois BAHCO

Première fois que j’utilise cet outil. Ca fonctionne bien aussi !  🙂

Racloir à bois BAHCO

Et voilà le travail :

Racloir à bois BAHCO

Pour les dernières traces, un petit coup de ponçage…

Ponceuse Festool ETS 125

Mais quel beau plateau !!

Ponceuse Festool ETS 125

On revient aux pieds.

Table pliante pour apéro pique-nique

Je trace les zones à enlever.

Table pliante pour apéro pique-nique

Faute de scie à ruban, je fixe fermement les pièces sur mon établi, afin de les couper à la scie sauteuse.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

On y va…

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Ce n’est pas trop mal..

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Même chose dans l’autre sens :

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Et voilà.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Les deux pièces qui formeront le pied sont prêtes.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Je m’attaque, maintenant, à la découpe circulaire du plateau.
Je commence, pour cela, à tracer le centre de la pièce :

Crayon Pica Dry

Et, à l’aide d’un compas, je trace le cercle.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Celui-ci est coupé à la scie sauteuse… mais aïe aïe aïe, j’ai oublié de placer le pare-éclat !

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Avec, c’est beaucoup plus propre ! Pour ceux qui doutent de l’utilité de cette fonction, je crois que l’image ci-dessous est suffisamment explicative..

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Et voilà mon plateau circulaire qui est « dégrossi ».

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Pour parfaire la découpe, j’utilise mon affleureuse Maktec MT 372 (présentée dans cet article).

Affleureuse Maktec MT372

La fraise droite est juste à la bonne longeur.

Affleureuse Maktec MT372

Et après quelques minutes, c’est fait :

Affleureuse Maktec MT372

De ma planche de chêne, j’ai coupé des morceaux, et il m’en reste 1 dont j’ai besoin pour le système de pivot :

Table pliante pour apéro pique-nique

Je retourne à ma scie sur table et constate un « défaut » de ce modèle : le système de verrouillage du capot de protection se trouve à droite… et rend donc difficile les coupes très étroites.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je décide de retirer ce capot pour travailler sans :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais ! Je choisis la sécurité, en utilisant un autre poussoir de Micro Jig : le GRR-Ripper (dont je ferai également un compte rendu dans un futur article).

Poussoir de sécurité Micro Jig GRR-Ripper

Celui-ci propose des réglages qui permettent de maintenir parfaitement une pièce de bois sans toucher la lame.

Poussoir de sécurité Micro Jig GRR-Ripper

Il suffit de le maintenir fermement en poussant le morceau de bois…

Poussoir de sécurité Micro Jig GRR-Ripper

… et ça coupe en toute sécurité !

Poussoir de sécurité Micro Jig GRR-Ripper

Très pratique !

Poussoir de sécurité Micro Jig GRR-Ripper

Pour mes pièces de pivot, j’ai besoin de petites morceaux, que je tronçonne également avec la scie Bosch.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et voilà.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je trace, ensuite, le centre des trous avec mon Kreg Multi-Mark.

Kreg Multi-Mark

Et, faute de perceuse à colonne, j’y vais avec une mèche à bois sur ma visseuse.
Rassurez-vous, j’ai placé une pièce martyre pour éviter d’entamer mon établi..

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Ce n’est pas trop mal !

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Même chose avec les pieds.

Kreg Multi-Mark

Les trous finis :

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

En parlant de pied, celui-ci incorporera une tige filetée à planter dans le sol.

Table pliante pour apéro pique-nique

Voilà l’idée :

Table pliante pour apéro pique-nique

Il faut donc réaliser une rainure des deux côtés.
J’utilise à nouveau mon affleureuse Maktec.

Affleureuse Maktec MT372

Ce qui donne ceci :

Affleureuse Maktec MT372

Je collerai plus tard, mais voilà le principe une fois les pieds assemblés :

Scie sauteuse Facom

Pour le pivot, il faut un arrondi, ce que je trace à l’aide de mon bouchon d’objectif.

Table pliante pour apéro pique-nique

Et coupe à la scie sauteuse.

Table pliante pour apéro pique-nique

Je parfais avec ma ponceuse…

Ponceuse Festool ETS 125

Pour obtenir deux beaux petits blocs.

Table pliante pour apéro pique-nique

Petite vérification d’usage avec le tube.

Table pliante pour apéro pique-nique

Il est temps, maintenant, de percer le plateau.

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

D’abord la poignée :

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Double perçage à la mèche à bois, puis découpe à la scie sauteuse.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Pour les autres trous, j’utilise un compas.

Table pliante pour apéro pique-nique

Un petit trou…

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

… qui permet d’introduire la lame de la scie sauteuse et couper.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Et le résultat est plus que correct !

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Vérification avec une bouteille de vin.. c’est ok !

Table pliante pour apéro pique-nique

Je trace, ensuite, les trous (plus petits) destinés à accueillir les verres.

Table pliante pour apéro pique-nique

Et je procède de la même manière.

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Voilà le plateau, avec les trous « grossiers ».

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Pour finir ces trous, heureusement que je possède une machine bien pratique : une ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450 (présentée dans cet article).

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Cette machine est parfaite pour ce genre de tâche !

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Surtout que l’on peut adapter les diamètres des cylindres en fonction des besoins.

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

C’est pas beau ?  🙂

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Je continue…

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Top !

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Et le plus gros cylindre pour le trou destiné à accueillir la bouteille :

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

« Work in progress », comme ont dit.  😉

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Super machine pour un super travail !

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Même les trous qui accueilleront le tube en bois sont améliorés.
Cela permet, par la même occasion, d’optimiser l’équerrage du percement ; ce qui est relativement difficile avec une simple perceuse.

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Le tube rentre bien.

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Je fais la même chose avec les morceaux du pieds, maintenus à l’aide d’une pince Bessey.

Ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450

Et j’en profite pour améliorer la finition du pied, à la ponceuse.

Ponceuse Festool ETS 125

Le plateau est découpé, les trous sont percés ; on va rendre tout ça plus beau en usinant un petit quart de rond sur les bords.

Table de défonceuse Kreg

La table de défonçage Kreg (que j’ai présentée dans cet article) est vraiment bien conçue.

Table de défonceuse Kreg

Un jeu d’enfant…

Table de défonceuse Kreg

… pour une finition au top !

Table de défonceuse Kreg

Idem pour les pieds.

Table de défonceuse Kreg

Après quelques minutes, les pièces sont usinées :

Table de défonceuse Kreg

Avant d’appliquer la finition, je passe un coup de ponceuse pour effacer toutes les traces de crayon.

Ponceuse Festool ETS 125

On approche du but…

Ponceuse Festool ETS 125

Je peux, maintenant, assembler le pied en y incluant la tige filetée.

Table pliante pour apéro pique-nique

Celle-ci est collée avec un mastic colle polymère.

Table pliante pour apéro pique-nique

L’avantage de la tige filetée, c’est que ça permet d’ancrer la tige dans le mastic, pour une meilleure résistance.

Table pliante pour apéro pique-nique

Le bois est quand même collé à la colle à bois…

Table pliante pour apéro pique-nique

… et puis mis sous presse.

Table pliante pour apéro pique-nique

Mais j’oubliais la petite découpe du plateau qui permet d’insérer le(s) verre(s).

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

Un petit coup de scie sauteuse…

Scie sauteuse Festool TRION PS 300

… et la même chose avec la défonceuse sous table.

Table de défonceuse Kreg

Je peux enfin procéder au dernier collage, celui du pivot.

Table pliante pour apéro pique-nique

Après avoir tracé le meilleure emplacement, j’applique un peu de colle.

Table pliante pour apéro pique-nique

Et je maintiens le tout avec des serre-joints :

Table pliante pour apéro pique-nique

Le fait d’insérer le tube pendant le séchage permet de garantir un positionnement optimal.

Table pliante pour apéro pique-nique

Après séchage :

Table pliante pour apéro pique-nique

Vérification :

Table pliante pour apéro pique-nique

C’est bon… sauf que le pied ne se replie pas totalement.

Table pliante pour apéro pique-nique

Je retire donc un peu de matière à l’aide de la ponceuse.

Ponceuse Festool ETS 125

Et c’est beaucoup mieux :

Ponceuse Festool ETS 125

Un dernier coup de ponçage et de papier de verre…

table_pliante_pique-nique-143

… et je passe à la finition : le fameux « spray lacquer » si cher à Steve Ramsey !  🙂

Table pliante pour apéro pique-nique

C’est facile et rapide.

Table pliante pour apéro pique-nique

Après quelques heures, les pièces sont sêches.

Table pliante pour apéro pique-nique

Insertion du tube dans le pivot…

Table pliante pour apéro pique-nique

Sans oublier le pied, bien entendu !

Table pliante pour apéro pique-nique

Et voilà.

Table pliante pour apéro pique-nique

Faute de scie japonaise, j’utilise ma fidèle scie à métaux Facom.

Table pliante pour apéro pique-nique

C’est propre, c’est net !

Table pliante pour apéro pique-nique

La table vue du dessous :

Table pliante pour apéro pique-nique

C’est beau, non ?

Table pliante pour apéro pique-nique

De côté, on voit bien que le pied se replie parfaitement contre le dessous du plateau.

Table pliante pour apéro pique-nique

Et du dessus :

Table pliante pour apéro pique-nique

Je déplie le plateau qui vient se positionner en butée contre le pied, et de manière parfaitement perpendiculaire !

Table pliante pour apéro pique-nique

C’est fini !

Après tout cela, je ne résiste pas à l’idée d’aller prendre l’apéro dans le jardin avec ma petite réalisation.   🙂

Table pliante pour apéro pique-nique

J’espère que cette réalisation (très) détaillée vous a plu et que, qui sait, vous aurez également envie de fabriquer cette petite table pliante.

Pour ceux qui désirent se lancer, Steve Ramsey met gracieusement à disposition un plan, ainsi qu’un fichier SketchUp.

Merci pour votre lecture, à votre santé et… à bientôt sur TravaillerLeBois.com !  😉

 

12 réflexions au sujet de « Une table pliante pour apéro pique-nique »

  1. Jenepy

    Que de poussière prêt de cette scie… On utilise plus l’aspirateur sur la sortie prévue à cet effet ? 😛

    Très belle réalisation ! Félicitation l’artiste !

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci ! 🙂

      Pour l’aspiration, la scie est pourvue de 2 sorties (une derrière la machine, une sur le capot de protection).
      N’ayant pas encore acheté d’adaptateur en Y, j’ai choisi la sortie arrière.

      Répondre
  2. Laurems

    Salut Alex,

    très belle réalisation, grand merci pour l’inspiration. Je pensais justement réaliser un petit quelque chose lors des derniers apéros dans le jardin en chaise longue où je devais me servir d’une caisse de vin comme table…
    Assez technique, vu le système pliant, j’imagine qu’on a pas le droit à l’erreur, mais je pense que grâce à tous les détails que tu donnes, ça devrait être à ma portée 🙂 ! Merci !!!

    Tiens, par rapport à la scie Bosch. Un petit conseil, c’est d’utiliser le guide parallèle supplémentaire pour le tronçonnage, et en particulier pour les petites pièces. ça évite vraiment les rejets !
    (Comme dans cette image : Ici )
    Pour ces découpes, j’ai aussi tendance à utiliser une pièce martyre pour éviter les éclats.

    Merci encore pour l’article, la vidéo de Ramsey, les plans… enfin, merci pour tout quoi 😉

    Bons copeaux

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Remi,
      Merci pour ton message !
      Oui, c’est un peu technique pour tout faire en bois mais, en suivant le plan de Steve Ramsey, il n’y a pas de grosse difficulté.
      Et encore, j’ai travaillé à la mesure, alors que j’aurais du imprimer ses plans et les coller sur les morceaux de bois pour découper; ce que je n’ai pas fait.
      Pour la scie, tu as raison, et je n’y ai pensé que par après. Mais tu veux parler de délignage, non ? C’était une première pour moi ! 🙂
      A bientôt !
      Alex

      Répondre
      1. Laurems

        Hello,

        peut-être à tort, mais j’ai tendance à utiliser « tronçonner » quand je parle de coupe en travers-fil, et « déligner » pour des coupes dans le sens du fil (crosscut et ripcut).

        En tout cas, pour les découpes de pièces courtes avec utilisation du chariot, je faisais l’erreur au début de « coincer » ma pièce avec le grand guide parallèle. Résultat : des rejets fréquents en fin de coupe.
        En réglant le guide parallèle supplémentaire pour qu’il s’arrête au début de la lame et en ce servant de celui-ci uniquement comme « butée » pour définir la taille de ma découpe, j’évite ce phénomène de rejet.

        Je me rends compte que mon explication est loin d’être des plus claires, mais la situation que je veux expliquer est vraiment celle de ce schéma qui vient du mode d’emploi de la scie.

        A+

        Rémi

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Non, tu as utilisé les bons termes, c’est moi qui n’avais pas capté ton explication.
          Mais maintenant c’est ok, et bien assimilé. 😉
          Merci pour le tuyau !

          Répondre
  3. Manu

    Bonjour
    J’ai un collègue, ancien ébéniste, qui me l’a fabriqué pour mon anniversaire la semaine dernière. Avec du bois de récupération en merisier et avec peu d outillage. Par contre, pour la tige, il a pris une tige en fer forgé torsadé, beaucoup plus solide. J’en suis fière car avec une photo, il a su le refaire avec même des petites astuces qu’il n’y a pas sur celle de la photo.

    Répondre
  4. Tchoutch22

    J’ai mis un peu de temps à comprendre comment la bouteille tenait sur la dernière photo, on la croirait en lévitation ! C’est l’encoche sur le pied qui la retient. Du coup, ne serait-ce pas un peu casse-gu… comme support, j’aurais peur que la bouteille ne tombe (et là, ce serait le DRAME !)

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Pour être complet, j’ai poncé, par après, un petit « creux » dans l’encoche du pied pour – justement – que la bouteille soit tenue par son talon. 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *