La scie sur table Bosch GTS 10 XC (1ère partie – montage)

S’il y a bien un outil que tous les menuisiers amateurs rêvent de posséder un jour, c’est une scie sur table.

A la différence d’une scie circulaire traditionnelle, ce genre de machine fonctionne en poste fixe et est conçue pour effectuer des coupes répétitives, longitudinales et transversales, aussi bien dans du bois ainsi que dans des panneaux.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’acquérir un modèle assez complet : la Bosch GTS 10 XC.

Je vous propose donc aujourd’hui le déballage, suivi du montage de cette belle machine !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10XC

Pour ouvrir et déballer le carton du support, comme d’habitude, j’ai utilisé mon fidèle couteau multifonctions Bessey DMT.

Piètement Bosch GTA 6000

J’avoue que je m’attendais à devoir assembler des pièces de métal.. et bien non, le pied est (presque) prêt à l’emploi !

Piètement Bosch GTA 6000

La référence de ce piètement d’origine Bosch est «GTA 6000».

Piètement Bosch GTA 6000

Mais il y a quand même quelques pièces à monter…

Piètement Bosch GTA 6000

Avant cela, je déplie le piètement.
Le système est ingénieux mais très simple : 2 poignées de part et d’autre qu’il suffit de presser pour libérer le mécanisme.

Piètement Bosch GTA 6000

Et voilà !

Piètement Bosch GTA 6000

Pour en revenir au montage des pieds, rien de bien compliqué.

Piètement Bosch GTA 6000

Le piètement Bosch GTA 6000 opérationnel :

Piètement Bosch GTA 6000

Il est temps, maintenant, de passer à LA bête…  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10XC

Toujours avec le couteau multifonctions Bessey

Scie sur table Bosch GTS 10XC

Beaucoup de polystyrène, tout est bien calé.

Scie sur table Bosch GTS 10XC

Sous la mousse, on trouve donc (logiquement) la machine.. à l’envers !

Scie sur table Bosch GTS 10XC

J’avoue que j’y vois tellement de plastique que ça me fait un peu peur…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais, tant qu’on y est, et parce que la machine se retrouvera rarement la tête en bas, je ne résiste pas à l’idée de dévisser les deux petites vis qui retiennent le cache.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

L’occasion de voir comment la machine est fabriquée.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Il s’agit, en fait, d’une scie circulaire à l’envers !  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Une fois sortie du carton, retournée et déposée sur son pied, on découvre un peu plus ce bel outil.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Petite info : le piètement fait 602mm de hauteur, la machine 343mm, l’ensemble culmine donc à +/- 95cm ; soit une hauteur de travail idéale !

Les accessoires livrés :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La première étape consiste à placer la plaque « insert ».

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Le manuel d’utilisation précise bien : «La face avant de la plaque doit être au même niveau que la table de sciage ou être légèrement en-dessous de celle-ci, la face arrière doit être au même niveau que la table de sciage ou bien être légèrement au-dessus de celle-ci».

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La plaque installée, je monte ensuite le capot de protection.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour cela, il faut remonter la lame à son maximum (en tournant la manivelle), ce qui fait sortir également le couteau diviseur.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Petite mesure… pour vérifier la hauteur de coupe maximale : 79mm.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Le capot de protection se fixe donc sur le couteau diviseur à l’aide d’un levier de serrage.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et voilà.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

NB : le levier de serrage dispose d’une certaine course libre qui permet de le tourner dans une position ergonomique ou pour gagner de la place ; c’est bien pensé !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Au tour, maintenant, de la rallonge de table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Celle-ci permet de soutenir des pièces plus importantes, de manières à ce qu’elles ne chutent pas après la coupe.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La rallonge se déploie à l’arrière de la table de sciage.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Comme toutes les scies sur table dignent de ce nom, la Bosch possède un guide parallèle (aussi appelé « butée parallèle »).

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour l’installer, il faut d’abord desserrer la poignée de serrage…

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

… ce qui a pour effet de permettre l’insertion des extrémités du guide dans la table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

NB : bon à savoir, il est possible de monter cette pièce à droite et à gauche de la lame de scie.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Il suffit, ensuite, de verrouiller le guide en abaissant la poignée.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ca commence à ressembler à quelque chose…  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

A noter que le guide possède une butée parallèle supplémentaire, destinée au sciage de pièces étroites ou pour la réalisation de coupes d’onglets sur le plan vertical.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Comme le fixer ? Avec les vis (bien) rangées sur le côté de la machine.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La Bosch propose aussi ce qu’on appelle une « butée angulaire ».

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Celle-ci est montée sur un rail qu’on insère dans une des rainures de guidage de la lame de scie prévues à cet effet.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et pour un meilleur positionnement de pièces longues, on peut même l’élargir au moyen d’un rail profilé.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

On parle de butée angulaire, car on peut la régler selon un angle choisi (ici 45°):

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Les accessoires sont montés. Il est maintenant conseillé, afin d’assurer un maniement en toute sécurité de la machine, de fixer celle-ci sur un support stable.

L’avantage d’utiliser un piètement d’origine (comme ce Bosch GTA 6000), est que les emplacements des vis correspondent.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Quelques petits détails, maintenant.

La machine possède, bien entendu, un système d’aspiration des poussières/copeaux.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Et afin d’être utilisée avec un « simple » aspirateur d’atelier, l’adaptateur d’aspiration est fourni.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Du côté droit de la machine, on peut voir une sorte de flasque en plastique.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Celle-ci permet de stocker une lame de rechange, mais cache également la clé pour le changement de lame.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

L’écrou qui sert à bloquer la flasque permet également d’y accrocher le poussoir livré avec la machine.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Autre détail intéressant, la Bosch GTS 10 XC permet d’étendre la table de sciage.

Pour cela, on doit relever la poignée rouge qui se trouve à droite sous la table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ce qui permet de déployer le dispositif d’extension de table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

On atteint alors une longueur de 63cm à droite de la lame !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Ah oui, je ne vous ai pas dit : la Bosch GTS 10 XC possède aussi un chariot coulissant.  🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Celui-ci se déplace sur deux rails, ou peut rester verrouillé (fixe).
Le tout à hauteur du reste de la table.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Sur la vue ci-dessous, on peut voir le poste de pilotage.
La grosse manivelle permet simplement de monter ou descendre la lame.
La poignée rouge derrière la manivelle sert à (dé)verrouiller l’angle de coupe… qui peut varier de -1° à +47°.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Bon allez, avant de terminer cette petite présentation, je ne résiste pas à l’idée de la mettre en marche..

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Oh la belle lame qui tourne bien !    🙂

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Mais assez joué… un petit coup sur le bouton poussoir : STOP.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Je termine par une vue globale de la machine, avec ses accessoires montés :

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

En parlant d’accessoires, et comme il s’agit d’une machine dite « de chantier » (pour ne pas dire « transportable »), on a la possibilité de tous les ranger !

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Pour ma part, et comme je suis plutôt soigneux, j’utilise le plastique d’emballage de la machine comme protection.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

Voilà pour le déballage / montage de cette belle machine.

Les principales caractéristiques techniques :

  • Taille de la table : 584 x 759 mm
  • Puissance : 2.100 W
  • Régime à vide : 3.200 tr/min
  • Diamètre de la lame de scie : 254 mm
  • Réglage d’inclinaison : 47° G / 1° D
  • Capacité maxi. de coupe, à droite : 635 mm
  • Capacité maxi. de coupe, à gauche : 250 mm
  • Poids : 35,0 kg

Alors maintenant, à la question « quelle scie sur table choisir ? » ou encore « pourquoi ai-je choisi ce modèle plutôt qu’un autre ? » :
Ne possédant pas d’atelier digne de ce nom, je cherchais la machine possédant la table de sciage la plus grande, avec un moteur le plus puissant possible…
Les machines bleues de chez Bosch m’ayant toujours apporté satisfaction, je n’ai pas hésité très longtemps. On verra maintenant à l’utilisation.

A ce propos, et afin de ne pas faire un article trop long, j’ai décidé de scinder cette présentation en 2 parties….

… la prochaine partie vous montrera donc l’utilisation de la machine.

A suivre sur TravaillerLeBois.com !  😉

Index de la présentation :

 

51 réflexions au sujet de « La scie sur table Bosch GTS 10 XC (1ère partie – montage) »

  1. Laurems

    Salut,

    article bien détaillé, comme toujours 😉 .

    Je suis l’heureux possesseur de cette scie depuis une petite année. C’était mon premier « vrai » outil pour le travail du bois.
    Quel bonheur de pouvoir faire des découpes bien droites ! (je n’avais jamais utilisé qu’une scie sauteuse, c’est pour dire…)

    Elle me rend également énormément de services pour faire des toutes petites rainures (un ou deux traits de scie par exemple pour déterminer précisément la fin d’un tenon avant de le réaliser à la défonceuse sous table).
    C’est tellement agréable et facile qu’on en vient à regretter que les lames dado ne soient pas adaptables dessus, contrairement au modèle américain.
    J’ai vu qu’il y a un modèle de lames qui sont adaptables sur les modèles européens et permettent de rainurer jusque 8mm (lames tenor), peut-être pour la suite, on verra… 😉

    J’ai le même piétement que toi et il est vraiment stable, rien à dire de ce côté-là ! A l’usage, je me dis que l’autre piétement à roulettes doit être bien pratique pour déplacer la scie, mais bon, ça ne change rien à l’utilisation de la scie en elle-même.

    Niveau puissance de la scie, impeccable! La seule fois où je l’ai entendue peiner un peu, c’était en refendant une bûche de chêne de +/- 80mm d’épais (vraiment au max de la lame). (j’étais avec la lame d’origine, à mon avis avec une lame spécialisée ça serait passé comme dans du beurre)

    Si je devais lui donner un défaut, ça serait au niveau de son capot. Je me retrouve assez souvent dans des situations où je dois le retirer pour pouvoir mettre le guide parallèle au plus près de la lame, à cause de la vis de serrage qui se situe à droite (en fait il suffirait d’attacher l’autre guide qui passerait en dessous du mécanisme de serrage du capot et là ça serait ok, donc ce n’est qu’un demi-mal).

    Pour moi tu vas être enchanté de ton achat !
    Merci pour ton article et bon amusement, en restant prudent 😉

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Remi et merci pour ton commentaire intéressant !

      Je n’ai pas encore vraiment utilisé la scie donc je lis ton avis et en tiendrai compte.
      Pour le piètement, par contre, j’ai hésité avec le modèle « mobile » (GTA 60 W) mais je l’ai trouvé trop encombrant…

      A+,

      Alex

      Répondre
  2. Albertus

    Super article comme d’habitude, et les 2 premières lignes sont pleines de sens. Tout a l’air tellement facile dans les vidéos américaine où ce genre d’outil, dans des versions souvent moins compactes, est très utilisé. 😉
    Pour ma part, j’hésite encore entre ce modèle Bosch et l’équivalent chez Dewalt. Je vais donc suivre la 2eme partie de l’article avec grand intérêt. Tout commentaire sur la précision et la solidité sera le bienvenu.
    Merci pour ce partage.
    Cdlt,
    C.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Yep !

      Il y a effectivement quelques modèles à comparer dans cette gamme de machines (chez Dewalt et Makita, principalement).
      Mais je pense que cette Bosch est supérieure (de part sa taille, sa puissance et son chariot), ou alors il faut voir du côté de sa petite soeur : la GTS 10 J.

      Merci pour ta visite et à bientôt,

      Alex

      Répondre
  3. flangad

    Bonjour
    surperbe présentation.
    question: est-il vraiment nécessaire de visser la scie sur le support pour qu’elle soit utilisable? elle n’est pas clipsée ou ne peut pas tenir sous sous propre poids?

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut,

      La scie est, bien entendu, utilisable sans la fixer mais je suis convaincu que la visser sur un support apporte de la rigidité à l’ensemble.

      Merci pour ta visite et ton commentaire. 😉

      Alex

      Répondre
  4. Manu

    Bonjour, très bel aperçu de cette machine, as tu eu l’occasion de la tester et nous faire un retour détaillé.
    J’attends avec impatience

    Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Salut Manu,

          Elle est vraiment bien !
          Je l’ai utilisée pour 2-3 projets pour l’instant (dont la suite de mon placard) et j’avoue que c’est très pratique pour les coupes répétitives.

          Juste toujours cette appréhension due à la « dangerosité » d’une telle machine mais avec les outils de protection adaptés, c’est déjà beaucoup plus rassurant. 🙂

          Le test détaillé est toujours prévu… encore un peu de patience. 😉

          Alex

          Répondre
  5. Denis

    Génial, Bosch en plus. C’est clair qu’il faut de la marque pour effectuer du bon boulot. Merci pour toutes ces explications.

    Répondre
  6. Pascal

    Salut à tous ,

    Elle à l’air interessante cette scie sur table mais qu’en est il de la precision de coupe ? Attendons la suite !

    En ce qui concerne le pietement , si la scie ne doit pas etre deplacer souvent , le fait qu’elle n’est pas equipé de roues n’est pas un probleme mais dans le cas contraire , le modele à roues est bien plus pratique si imposant soit il , et puis il a l’avantage de se plier pour ranger l’ensemble dans un coin de l’atelier . Pour ma part , j’ai opté pour le modele de chez Dewalt , c’est à dire la DWE 7491 dont je suis tres satisfait !

    En tout cas , toujours un plaisir de lire tes articles Alex , qui sont bien fait , bien detaillé avec de belle photos , bravo !

    Répondre
  7. Sophie

    Tutoriel plus que détaillé pour le montage de cette scie Bosch. Cela semble bien plus simple ainsi qu’avec une notice en noir et blanc ! Surtout pour une femme comme moi qui est assez novice en termes de bricolage..

    Répondre
  8. nicolas

    Bjr, sympa votre blog, j’ai vraiment hâte de lire la suite.
    J’hésite entre cette scie et les dewalt dw745 et dwe7491.
    J’ai peur que le guide ne soit pas assez rigide.
    A bientôt

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Nicolas !
      Je ne connais pas ces deux machines.
      Par contre, je peux confirmer que celui de la Bosch est très rigide. 😉
      A+,
      Alex

      Répondre
      1. Nicolas

        Hello,
        Finalement, j’ai trouvé sur LBC une dw744 XP, pas encore testé, mais je me suis acharné sur le guide et il ne bouge pas. La bosch était hors budget.
        @+ Bonne continuation
        Nicolas (LilSaint)

        Répondre
  9. capi83

    Bonjour,

    Félicitation pour cette présentation, très claire !!!!

    Je viens de m’offrir cette machine qui semble très prometteuse.

    J’ai une petite question : Lorsque tu installes la butée parallèle supplémentaire contre le guide, comment fais tu pour mesurer la largeur de coupe ? Aucune graduation ne semble être valable avec l’ajout de cette butée ? Tu soustrais la largeur de la butée (6cm) à ce que tu lis sous la loupe ?

    Autre question :
    Les mesures coté droit semble correct, mais si j’utilise lale guide positionné à gauche de la lame et non à droite, la la lecture de la graduation me donne un petit ecart de 2 voir 3 mm par rapport à ce que je mesure entre le guide et la lame ? As tu aussi ce probleme là ?

    merci à toi pour les reponses apportées….

    Nicolas

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour et merci pour ce message.
      Félicitations, aussi, pour ton acquisition ! 🙂

      Je t’avouerais que la scie est sous protection (plastique) depuis quelques semaines…
      J’essaie de te répondre dans les jours qui viennent.

      A+,
      Alex

      Répondre
  10. capi83

    Tiens encore 2 autres questions:
    – comment fais tu avec ce genre de matériel pour couper (droit) par exemple un morceau de 70 cm de long sur une planche de 2m sachant que les butées et les graduations ne permettent pas de dépasser 63 cm maxi. As tu une astuce pour couper droit sans utiliser de butée ?
    – Seconde question : Comment fais tu pour mesurer la hauteur de coupe (hauteur de sortie de lame)? tu utilises un mètre et mesure manuellement la hauteur de sortie de lame ?

    Voili voilou…

    merci à toi si tu as des infos.

    Nicolas

    Répondre
    1. Laurems

      Salut Nicolas,

      si je peux me permettre un embryon de réponse à tes questions :

      – Pour les 6 cm, c’est ce que je fais, je les soustrais simplement.
      – Pour ton écart à gauche, à mon avis ça vient de l’épaisseur de la lame, à savoir 2,4mm.
      Pour ma part je dois dire que je suis tellement méticuleux que je vérifie malgré tout à chaque fois au réglet la distance lame guide

      – Pour couper des morceaux > 64 cm. Perso je n’ai pas vraiment trouvé de solution satisfaisante.
      Mes premiers tests ont eu des résultats assez hasardeux.
      Comme en règle générale c’était plutôt dans le cas de panneaux (mdf, agglo, cp, osb) que je devais faire de telles découpes, je me suis rabattu vers une petite plongeante achetée 40 ou 45€ à Lidl. Elle permet des découpes jusque 25mm de profondeur (parfait pour les panneaux). J’utilise alors des tasseaux comme guide…
      Sinon, si il s’agit de coupes larges pour des morceaux pas trop long, il y a toujours moyen de s’en sortir avec le chariot sans utiliser le guide parallèle (ou alors à la ryoba 😉 )

      – Pour la hauteur de coupe. je ne la mesure que rarement… En réalité je place mon morceau à côté de la lame, et je la remonte afin de faire dépasser 2 ou 3 dents. Sinon, pour tenonner avec la scie, j’avais une fois réglé la hauteur de la lame avec un réglet de toupilleur; idéal.
      (Soit dit en passant, ce n’était pas l’idéal de tenonner, vu la largeur de la lame de 2,4mm… J’ai du faire beaucoup de passes. Peut-être plus approprié avec une lame tenor qui fait 8mm d’épaisseur ? (ou carrément une lame de type Dado qu’on peut voir dans beaucoup de vidéos réalisées outre-Atlantique, mais celles-ci sont interdites en Europe, et sont, je pense, carrément incompatibles avec l’arbre de la scie telle que vendue en Europe).)

      Voilà…

      A+

      Répondre
      1. capi83

        merci beaucoup pour tes explications qui confortent tout ce que j’avais trouvé entre temps. Je pensais que les lames de scie ne variaient pas en épaisseur mais uniquement en nombre de dents (et bien sur diamètre), d’où mon étonnement de voir que l’epaisseur de 2,4 mm n’etait pas pris en compte coté gauche.

        Répondre
    2. julien

      si c’est une planche de moins de 30 tu la coupe avec une scie radiale
      si c’est un panneau tu coupe avec une scie plongeante + rail …
      Chaque machine a son utilisation ^^

      Faut bcp de scie pour tt couper sans se prendre la tête

      Répondre
      1. Alex Auteur de l’article

        Effectivement. 🙂
        Ceci-dit, j’ai déjà coupé des panneaux de CP en 60cm de large sans aucun problème.
        Faut juste prévoir une servante d’atelier pour retenir le panneau qui dépasse de la table de scie.

        Répondre
  11. capi83

    Bonjour ma part, j’ai pu la tester en long en large et en travers… 🙂

    C’est la seule que j’ai pu utiliser à ce jour donc dire qu’elle est mieux ou moins bien qu’un autre m’est impossible, mais une chose est certaine j’en suis ravi.
    Les coupes sont franches, le moteur ne peine jamais, tout est précis. J’ai acheté une lame 80 dents parce que celle d’origine à 24 dents est faite bien pour degrossir mais ne fais pas une coupe aussi nette qu’une 80 dents.

    Il y a 2 ou 3 remarques tout de même à faire qui n’engage que mois:
    – Le chariot coulissant ne me permet pas de faire des coupes guidées à plus de 63 cm, ça me paraissait largement suffisant au départ mais en fait à plusieurs reprises je me suis retrouvé à des coupes plus grande (70 / 80 cm) et là ça m’a pose problème on ne peut plus couper droit et il faut faire appel à une scie avec rail.
    – J’aurai preferé avoir une graduation de chaque coté du guide afin d’etre sur que celui ci une fois bloqué est bien parallele à la lame. Ce n’est pas le cas et j’ai toujours peur d’avoir 1 ou 2 mm d’ecart en fin de guide. Une graduation aurait facilement supprimer le doute.
    – Rien n’indique la hauteur de lame. Quand on veut faire une coupe à une hauteur précise, il faut mesurer manuellement la hauteur de lame; je ne sais pas si ça existe sur d’autre mais ça aurait sympas lorsque que l’on monte ou descende la lame qu’on sache de combien elle sort.

    Voila se sont des chipotages tout cela, j’en suis vraiment satisfait. Mon premier meuble fabriqué a été justement un petit meuble à roulette et avec tiroir pour y poser ma machine dessus. Ainsi tout les accessoires et outillage en rapport avec la machine (crayon, équerre, metre, casque et lunette de protection…) sont placées à portée de la machine et je peux déplacer facilement ma scie pour l’utiliser en dehors de mon atelier (et éviter ainsi la poussière partout.

    Répondre
    1. RIC

      Un piste de solution pour les coupes supérieures à 63cm…
      Ce serait d’utiliser 2 butées angulaires.
      Une dans chaque rail à gauche et à droite de la lame de scie.
      Et de les solidariser ensemble (ATTENTION à la lame!!!)
      On aurait une avance perpendiculaire à la lame
      Ainsi on utilise pas le guide.

      J’ai déjà vu des vidéos d’utilisateur qui on crée des espèces de « chariot »
      C’est un peu le même principe ici en utilisant les 2 rails de par et d’autre de la lame

      Répondre
        1. RIC

          Oui c’est le terme anglais.
          Mais je trouve parfois ce dispositif imposant et donc on perd en profondeur de coupe…
          Mon idée aurait été de faire quelque chose de plus léger à base d’aluminium et en utilisant les rails à gauche et à droite.

          Répondre
  12. salim

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour ce travail dont j’ai grandement apprécié la précision et la qualité des photos.

    Prochainement, j’ai l’intention d’investir sur une scie de table… au début, j’étais parti sur DEWALT DW745 qui était à 550 € mais elle frôle à présent les 900 €. De ce fait, je me tourne vers des produits concurrents et notamment la GTS 10 XC de chez BOSCH que j’arrive à trouver aux allentours des 850 € scie + piètement + fdp inclus… sur Ebay

    J’ai acquis il y a quelques mois de ça un piètement DEWALT DE7400 http://www.master-outillage.com/accessoires-pour-machines-stationnaires/3424-pietement-pour-scies-a-table-dw745-44xp-dewalt-de7400-5035048235959.html?search_query=dw745&results=4

    Je me demande si les deux rails jaunes sont repositionnables sur la BOSCH ?
    Te serait il possible de me communiquer l’entraxe de la visserie aux coins de la scie BOSCH et la hauteur afin de voir si ceux fournis sont compatibles ?

    Merci @ toi

    Répondre
  13. RIC

    Salut ALEX,

    Je te suis depuis un bon moment (aussi sur MB) sans jamais avoir posté…
    Je franchi donc le pas…
    J’apprécie la clarté de ton site et la qualité des photos ainsi que la quantité.
    Par contre, je trouve qu’il serait pratique d’avoir une liste complète accessible rapidement, par exemple du matériel, ou des projets réalisés.
    Il faut parfois un peu « chercher » (et c’est normal) pour arriver directement sur l’outil recherché…

    Lors du choix as-tu comparé avec la DEWALT DW745 et la MAKITA 2704?
    Et si oui quels étaient pour toi les avantages de la BOSCH?
    J’ai vu tu parlais du moteur, mais au niveau de la table?
    La BOSCH est la meilleure?

    Merci d’avance!

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Richard et bienvenue !
      Merci pour ton commentaire positif. 🙂
      Pour la liste, il y a déjà le plan du site (accessible en haut à droite) mais c’est vrai que je dois réfléchir à une indexation plus facile.
      J’avais, effectivement, comparé avec d’autres modèles.
      De manière générale, c’est la Bosch que j’ai préférée…
      Elle a un plus gros moteur, une très grande table et, surtout, un chariot coulissant !
      Mais le choix n’a pas été facile et, comme disait mon grand père « tout choix est un renoncement ».
      Les autres modèles que tu cites sont certainement aussi valables… 😉
      Alex

      Répondre
  14. Laurems

    Salut Alex,

    est-ce que avec le recul tu as eu l’occasion de tester d’autres lames ? Si oui, tu pourrais faire un tout petit compte-rendu ?
    Je dois bien avouer que je suis toujours avec la lame d’origine, qui ne me pose pas spécialement de souci. Seulement, je me demandais si une lame avec plus de dents permettrait d’éviter les éclats et l’utilisation de pièces martyres pour, par exemple, des tronçonnages de bois style « yellow pine »…
    Quand à une lame spécifique délignage avec moins de dents, je n’en ai pas non plus encore ressenti le besoin.

    Merci

    Répondre
    1. capi83

      La 24 dents d’origine est bien mais fait des coupe assez grossiere, c’est etonnant d’ailleurs je trouve qu’il livre l’appareil avec une lame 24 dents. J’utilise essentiellement une 80 dents…les coupes sont nettes et propres. En coupe transversale du bois, il n’y a pratiquement aucun éclats sur du pins…. J’ai d’ailleurs fabriqué 1200 Kapla pour le Noel de mon fils et franchements, on ne voit pratiquement pas la différence avec des Kapla officiels qu’on trouve en magasin de jouet…sauf bien sur le prix.

      Répondre
    2. Alex Auteur de l’article

      @Laurems :
      Salut Remi,
      Pour répondre à ta question, non, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester d’autres lames.
      Je suis, effectivement, intéressé par une lame avec plus de dents pour des coupes plus « propres ».
      J’ai bien envie de tester une lame Freud (rouge) mais je ne me suis pas encore penché sur la question.
      Et j’avoue avoir un peu « peur » de ne pas acheter une lame parfaitement adaptée à la machine.

      @capi83 :
      N’hésite pas donner les références (exactes) de ta lame 80 dents, ça m’intéresse. 😉

      Alex

      Répondre
  15. capi83

    J’ai pris une lame Bosch. Il existe la version multi-matériaux mais vraiment très chère, je me suis contenté d’une lame bois pour 50 euros environs sur le net….et depuis que je m’en sert, elle est toujours aussi tranchante.

    Répondre
  16. Thomas

    Bonjour,
    Déjà je te souhaite une bonne année 2016,et ensuite, je débute dans la menuisier ( j’ai 22 ans est 8mois de travail ) et tu la conseillerai pour un débutant comme moi ou plus expérimentés .

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Thomas et merci pour tes voeux. 🙂
      Cette scie est une des meilleures de sa catégorie, donc je pourrais difficilement la déconseiller.
      Après, que ce soit pour un débutant ou non, ça reste une machine dangereuse si utilisée sans attention..
      Bons copeaux !
      Alex

      Répondre
  17. Florian

    Bonjour,

    Bravo pour cet article, c’est d’une clarté qui permet vraiment de faire son choix parmi les autres articles sur le marché. Néanmoins, je souhaiterais connaître l’épaisseur de la lame fournie d’origine avec la machine, car je distingue deux épaisseurs: :2,4mm et 3,2mm.
    Merci pour votre attention et continuez à faire vivre ce super site!!!

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Florian et merci pour ce message bien sympathique !
      L’épaisseur de la lame est de 1,8 mm, celle des dents est de 2,6 mm.
      A+,
      Alex

      Répondre
  18. Pbricolo63

    Bonjour

    Bravo pour votre test fort détaillé en explications, photos et astuces.

    Je souhaite m’équiper d’une scie sur table similaire.
    Mon dernier souci avant achat est que je souhaiterais acheter des panneaux de contreplaqué, médium, latté (5 à 22mm max) de 250 x 122cm afin de baisser le coût de mes fabrications.
    Existe-t-il un rail, une extension optionnelle ou une astuce de bricolo qui me permettrait, de temps en temps, de réaliser des coupes supérieures à 63cm avec cette scie? J’aurais surtout besoin de découper la longueur en 2 ou 3 sections.
    Peut-on caler le panneau par exemple avec une servante réglable en hauteur? Le but reste d’obtenir la précision de coupe et un bon équerrage.

    Si rien n’existe, pourrait-on agrandir le plateau, le guide de coupe en ajoutant un système de rails Kregg ou Incra tools, qui offrent une excellente précision?

    Pensez-vous qu’une Scie comme cette Bosch Pro GTS 10 XC muni d’une lame à petites dents puisse rivaliser en terme de précision, avec une scie table de chez Proxxon FET, lors de découpes de contreplaqué, médium, balsa de moins de 5mm ou carte plastique, pour des activités de modélisme?

    P.S: merci beaucoup d’avoir insisté sur l’aspect sécurité pour les bricolo en herbe. Même avec ma scie table de modéliste j’ai pu constater un effet de kickback, et elle ne fait pas 2000 Watts…!

    Merci beaucoup et surtout bonne continuation!

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour,
      Question intéressante !
      Il n’existe pas d’extension pour ce modèle, mais il est, bien entendu, toujours possible d’utiliser des servantes.
      Par rapport aux grands panneaux, je dirais qu’il ne faut pas attendre trop de ce type de matériel.
      La table n’est pas adaptée (en dimensions), pareil que le guide et le chariot qui seront sous-dimensions par rapport à la tâche.
      Dans ce cas, je préconiserais plutôt l’intégration de la scie dans une plus grande table, à même hauteur (tout en tenant compte des limites du guide…)
      Et après cela, la meilleure solution sera :
      – soit de faire découper les panneaux chez le détaillant ;
      – soit de les recouper préalablement avec une scie circulaire traditionnelle.
      Concernant les activités de modélisme, on est, là encore, dans les limites de la table : ce n’est pas vraiment fait pour ça.
      Je t’avoue que je n’ai jamais essayé ce genre de choses. Il faudra, par contre, utiliser (ou se fabriquer) un autre insert afin de limiter les défauts de coupe par le dessous; et bien sûr changer la lame par un modèle comprenant plus de dents.
      Merci pour ta visite,
      Alex

      Répondre
    2. flangad

      Hello.
      C’est clair, ce genre de scie est en limite de capacité quand il s’agit de découper des panneaux entiers…. mais si ça reste un besoin occasionnel, il y a toujours moyen de s’arranger:
      – en général, quand on achète un panneau entier en GSB, on a droit à 1 ou 2 traits de coupes gratuits.
      – au pire, si vraiment la coupe dépasse les capacités de la scie, on sort la scie circulaire « classique » + un guide fait d’un tasseau monté avec des serre-joints sur le panneau (ou scie plongeante si on a)

      Cela dit, pour dépasser les 63cm avec la scie, il y a déjà plusieurs possibilités, mais ça ne fonctionnera pas à tous les coups.
      – bien sur acheter 2 servantes à rouleaux+billes pour pouvoir maintenir en place le panneau sur la table.
      – ne pas oublier que les 63cm peuvent servir de limite pour la pièce à couper, mais aussi pour la chute: sur un panneau de 250cm, le guide intégré permet donc de couper des pièces de 0 à 63 cm et de 187 à 250 cm…. entre les 2, il faut trouver une solution.

      Dans le sens de la largeur, ou si tu fais déjà couper ton panneau en 2 en GSB, alors, aucune limite puisque sur un panneau de max 126cm, tu pourrais faire toutes les coupes possibles avec le guide parallèle standard.

      Autre possibilité : se fabriquer un chariot maison, en bois, qui permet d’augmenter considérablement la capacité de coupe de la scie en mode tronçonnage. Avec un tel accessoire, et en ajoutant 2 servantes, tu pourras couper à la mesure que tu souhaite des pièces de n’importe quelle longueur, à condition que la largeur de la pièce (découpée préalablement) ne dépasse pas la capacité de ton chariot maison (en général, je dirais max 65/70cm…. j’imagine difficilement un chariot de 122).
      exemple de réalisation de chariot maison (on trouve plein d’exemple sur le net, les américains son fan de ce genre de trucs): [img]https://farm6.staticflickr.com/5523/14087048567_03b137d243_b.jpg[img]

      Pour le travail miniature, ne rêve pas. une scie comme celle là ne remplacera pas une scie sur table proxon. Pas tant en terme de précision de la scie elle même qu’en terme de facilité de manipulation et de dangerosité.
      Avec la scie proxon et sa lame aux dents toutes fines, en étant un minimum prudent (gants anticoupure…), tu peux manipuler la pièce au plus près de la lame sans prendre un risque démesuré… avec une grosse scie sur table, même pas en rêve à moins de ne vraiment pas tenir à tes doigts.

      Répondre
  19. flangad

    cette scie me fait super envie, mais pour moi, elle a tout de même quelques défauts:
    – pour le prix, Bosch aurait pu fournir en standard une lame à la denture plus fine
    – de même, on aurait pu espérer disposer en plus d’un insert de table « zero jeu » (la pièce en plastique rouge qui entoure la lame), disponible en option sur la cousine américaine de cette scie (la fente est à faire soit même en montant la lame, cette dernier vient donc à ras de l’insert, ce qui améliore la finesse des coupes, mais n’est utilisable que pour les coupes droites)… d’ailleurs, il faudrait aussi disposer d’un système qui permette de facilement passer de l’insert standard à l’insert « zéro jeu » (sans clé ni tournevis)
    – le chariot intégré est une bonne initiative, mais il est vraiment trop limité: capacité de coupe réduite (env 30cm) et il manque un étau intégré pour maintenir la pièce en place et sécuriser la coupe
    – pourquoi le cache de protection de la lame (enfin des doigts) n’est pas aussi évolué que sur la cousine « américaine » de cette scie?
    – bon, et bien sur, on peut rêver d’un modèle « REAXX » (qui ne coupe pas les doigts, lancé récemment par Bosch aux USA)…. mais là, ça ne sera plus le même prix!!!

    Répondre
  20. j-francois

    Bonjour, et merci pour ce feed-back! j’envisage moi aussi l’achat de cette scie, par contre vu son prix je pense me tourner vers le Royaume Uni, l’avez-vous achetée en france? savez-vous si les outils bosch pro. (en utilisation non pro.) sont couverts par une garantie européenne et du coup si j’ai un souci, si je pourrais l’amener chez un revendeur local?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *