Réalisation d’une table de salon en chêne massif (2ème partie : les traverses et les plateaux)

Dans la première partie de ce projet, j’ai montré comment j’ai fabriqué les pieds de ma table.
Dans cet article, je vais expliquer comment j’ai réalisé, d’abord, les traverses et ensuite les plateaux de la table.

J’ai commencé par reprendre une nouvelle planche, puis mesure, traçage….

Travailler le bois table chêne Festool TS55

… et coupe !

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Dans le sens de la longueur :

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Avec la lame de scie de 28 dents, la coupe est impeccable, sans aucune trace de brûlure !

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Mise en situation des pieds et des traverses supérieures :

Travailler le bois table chêne

Les pieds et les traverses de la table ont également été assemblés par Domino :

Travailler le bois table chêne Pica Dry

Mais, pour le style, j’ai décidé de « décaler » l’emboitement de la traverse par rapport au pied (afin qu’elle ne soit pas dans le même plan).
Pour cela, j’ai utilisé un morceau de plastique pour tricher et « calibrer » la hauteur de la machine.
Comme ceci :

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Avec 2 faux tenons pour les traverses, la surface de collage a été augmentée afin de garantir la solidité de l’ensemble :

Travailler le bois table chêne

L’emboitage parfait :

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Et le résultat du décalage d’emboîtement, exactement ce que je voulais !

Travailler le bois table chêne

Un premier montage « à blanc » de deux pieds et d’une traverse :

Travailler le bois table chêne

La même chose dans le salon, avec la structure de base.

Travailler le bois table chêne

Et avec les planches posées sur le dessus, pour s’imaginer la taille finale de la table :

Travailler le bois table chêne

Notez le souci du détail..  🙂

Travailler le bois table chêne

Et, tant qu’on y est, avec les traverses inférieures (posées au sol).

Travailler le bois table chêne

 

Ensuite, je me suis attardé à la réalisation des plateaux.
Ci-dessous, le plateau supérieur et les Domino positionnés dessus.

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Ensuite fraisage…

Travailler le bois table chêne Festool Domino MFT

Et fabrication d’une petite « presse à panneau » de fortune.

Travailler le bois table chêne

Pour cela, j’ai choisi d’utiliser une grande échelle sur deux tréteaux, en mettant du scotch sur les montants en alu (pour nettoyer facilement l’échelle par la suite..).

Travailler le bois table chêne

Puis les serre-joints, ainsi que deux barres de métal pour maintenir le tout bien plan.

Travailler le bois table chêne Kleiberit

Note : la colle utilisée est une (excellente) colle allemande : la Kleiberit D3 303.

Le second plateau y est passé aussi :

Travailler le bois table chêne

De mes diverses lectures dans le domaine, j’ai appris à alterner le sens des fibres…

Travailler le bois table chêne

Les marques « repère » pour la Domino :

Travailler le bois table chêne

Après 6 heures sous presse dans le garage, les plateaux ont été posés sur la table en construction pour la nuit.

Travailler le bois table chêne

La 3ème partie de ce projet présente les phases de ponçage et de collage.

Index de la réalisation :

 

14 réflexions au sujet de « Réalisation d’une table de salon en chêne massif (2ème partie : les traverses et les plateaux) »

    1. Alex Auteur de l’article

      Cette équerre ne doit pas être utilisée pour obtenir un 90° (ou 45°, etc.) parfait mais plutôt, comme tu l’indiques, comme une fausse équerre. C’est à dire que tu « copies » un angle pour le reproduire.
      Ceci-dit, je dois avouer que le système de serrage n’est pas hyper fiable…

      Répondre
  1. Laurent

    Hello ! Ta table est vraiment magnifique ! J’avais pour projet de faire une table de salle à manger avant de tomber sur ton post. Cela m’aidera beaucoup dans la confection. Seulement, mon outillage est évidemment moins performant que le tien. Penses-tu que je puisse arriver à la même uniformité du plateau avec une ponceuse « mouse » de chez B&D?
    Aurais-tu, éventuellement, d’autre essence de bois que l’on pourrait utiliser?

    Un énorme merci pour tout ce que tu fais en tout cas !

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Laurent !
      Pour ton plateau, cela dépendra surtout de la méthode d’assemblage et, bien entendu, de la qualité de tes planches.
      Par contre, désolé, mais les ponceuses « mousses » sont plus pour de la finition peinture que pour un réel ponçage de bois.
      Mais cela dépend aussi de ton degrés d’exigence….
      Pour l’essence, évite peut-être le sapin bon marché. Après, c’est une question de goût, de disponibilité et de budget !
      Alex

      Répondre
      1. Laurent

        Merci pour ta réponse.

        Quelle type de ponceuse je dois acheter? Excentrique?
        Ensuite, de quelle taille sont tes serres joint? Il m’en faudra aussi des comme cela.

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Pour la ponceuse, oui, une excentrique (reliée à un aspirateur, de préférence..).
          Quant aux serre-joints, il faut voir en fonction de la taille finale du plateau.
          J’avais acheté des modèles très bas de gamme chez Brico Depot mais, à choisir, et si tu ne comptes pas investir dans des Bessey, je prendrais des Wolfcraft.

          Répondre
          1. Laurent

            Je suis allé voir chez Brico. Il y a effectivement des Wolfcraft de 1m pour 37 euros pièce. Cela devrait faire l’affaire pour le table du salon mais malheureusement pas pour la table de la salle à manger que j’aimerais faire aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *