Fabrication d’un lit de poupée en bois

Quand on est, comme moi, passionné par le travail du bois, et qu’on a des cadeaux à faire, on pense immédiatement à réaliser quelque chose… en bois !

L’année passée, pour les 2 ans de mon filleul, j’avais réalisé un coffre à jouets. C’est maintenant au tour de ma filleule de fêter ses 2 ans.. et d’avoir un cadeau personnalisé de son parrain.  🙂

Après avoir mené l’enquête, j’ai appris que son « bébé » était trop grand pour les lits de poupée du commerce ; et que le pauvre était même obligé de dormir à même le sol !!

Voici donc la réalisation détaillée d’un lit de poupée en bois, sur base d’une photo trouvée sur Google, avec l’aide précieuse du « Grand Bébé » appartenant, lui, à mes filles.  🙂

Lit de poupée en bois

Si vous regardez bien la photo sur la tablette, vous constaterez que le lit choisi est tout en courbe, avec aucun angle droit.

Ce projet va donc me permettre de découvrir deux techniques :

  • la fabrication d’un gabarit (afin de dupliquer parfaitement les côtés arrondis du lit),
  • la découpe et l’assemblage de pièces avec des angles spécifiques.

J’ai pas mal réfléchi à l’essence que j’utiliserais… du médium à recouvrir d’une peinture, ou du « vrai » bois. Finalement, et par facilité, je me suis rendu dans une GSB (grande surface bricolage) près de chez moi pour y acheter des panneaux de sapin lamellé collé.

Planches de sapin

Je parlais, ci-avant, d’un gabarit à réaliser. Le but de cette démarche est d’usiner une pièce « maîtresse » qui servira de guide pour en fabriquer d’autres, parfaitement identiques.

Le gabarit

J’ai choisi, pour cela, un morceau de médium de 3mm qu’il me restait dans l’atelier.

Lit de poupée en bois

Après avoir décidé de la taille des côtés du (futur) lit, j’ai découpé le panneau de médium à dimensions.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

J’aurais pu faire cela avec une simple scie sauteuse ou une scie circulaire, mais comme ma scie sur table Bosch GTS 10 XC était prête, ça a été plus vite.

Scie sur table Bosch GTS 10 XC

La première chose à faire a été de dessiner la forme sur le panneau de médium.
Je n’avais pas de plan (et je n’en ai pas fait), j’ai donc improvisé avec tout ce qui me tombait sous la main…  🙂

Lit de poupée en bois

…l’étui du crayon Pica-Dry

Lit de poupée en bois

…une règle en inox (pour les lignes droites)…

Lit de poupée en bois

…et même le couvercle d’un petit bocal en verre !

Lit de poupée en bois

Pour finalement obtenir un beau dessin qui correspond à peu près à la photo trouvée sur Google.

Lit de poupée en bois

Dessiner le gabarit, c’est facile ; le couper proprement, c’est autre chose.

Mais j’ai pu compter sur la scie à chantourner Dremel Moto-Saw (que j’ai testée dans cet article), qui est vraiment parfaite pour cette tâche.

Scie à chantourner Dremel Moto-Saw

On attaque par un des côtés…

Scie à chantourner Dremel Moto-Saw

…et ça fonctionne très bien.

Scie à chantourner Dremel Moto-Saw

Pour la « poignée » du lit, je perce d’abord un petit trou à l’aide de ma fidèle petite perceuse visseuse Bosch GSR 10.8 2-LI.

Visseuse Bosch GSR 10.8

Pour ensuite passer la lame de la scie Dremel à travers et entamer la découpe.

Scie à chantourner Dremel Moto-Saw

C’est aussi facile que les bords extérieurs.

Scie à chantourner Dremel Moto-Saw

Voici donc mon gabarit « dégrossi ».

Lit de poupée en bois

L’idée est, ensuite, de l’affiner car il doit être le plus « parfait » possible.
J’utilise, pour cela, une machine que j’affectionne particulièrement : la ponceuse à cylindre oscillant Triton TSPS450 (présentée de manière détaillée dans cet article).

Ponceuse à cylindre Triton TSPS450

On y va…

Ponceuse à cylindre Triton TSPS450

Bien-sûr, avec du médium d’à peine 3mm d’épaisseur, ça va très vite.
Il faut d’ailleurs faire très attention de ne pas entamer le contour du gabarit !

Ponceuse à cylindre Triton TSPS450

Pour la poignée, je change le cylindre par un modèle plus étroit.

Ponceuse à cylindre Triton TSPS450

En terminant par un petit coup de papier de verre, on obtient une très jolie pièce.

Ponceuse à cylindre Triton TSPS450

Maintenant que le gabarit est terminé, je vais pouvoir l’utiliser pour réaliser les côtés du lit en « vrai bois ».

Je commence donc par tracer le contour du gabarit (toujours avec mon crayon Pica-Dry).

Lit de poupée en bois

Sur la photo ci-dessous, on peut voir que ça « rentre » tout juste dans le panneau que j’ai acheté.

Lit de poupée en bois

La découpe

J’attaque la première découpe du bois massif avec ma scie sauteuse Festool Trion PS 300.

Scie sauteuse Festool Trion PS300

Voilà mes pièces dégrossies.

Scie sauteuse Festool Trion PS300

Ceux qui n’auraient pas encore compris l’intérêt d’un gabarit peuvent se rendre compte que celui-ci et un tout petit peu plus petit que ma pièce de bois… le but étant maintenant d’enlever les parties extérieures afin de reproduite parfaitement la forme de ce fameux gabarit.

Lit de poupée en bois

Mais, avant cela, je ne dois pas oublier de dessiner la poignée.

Lit de poupée en bois

Comme il faut également la « dégrossir », je perce deux trous…

Visseuse Bosch GSR 10.8

…et j’enlève la matière à l’aide de la scie sauteuse.

Scie sauteuse Festool Trion PS300

Je dois, maintenant, maintenir le gabarit sur ma première pièce de bois.

J’aurais pu utiliser, pour cela, de l’adhésif double-face mais je n’en avais pas.
J’ai donc décidé de le fixer temporairement avec… 2 vis (les petits trous seront rebouchés) !

Visseuse Bosch GSR 10.8

L’étape suivante va consister à retirer l’excédent de matière avec ma défonceuse sous table.

Défonceuse sous table

La fraise droite, munie d’un roulement, se servira du gabarit comme « guide ».

Défonceuse sous table

Mais trêve d’explications, on attaque !

Défonceuse sous table

Etant donné que je travaille avec la fraise au milieu de la table, et que le panneau de médium est plutôt fin (3mm), je choisi la sécurité en maintenant la pièce avec un poussoir de sécurité (de la marque américaine Micro Jig).

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Et tout se déroule parfaitement.

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Voici donc la première pièce de bois et son gabarit, parfaitement identiques !

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

C’est franchement nickel !  🙂

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Je procède donc de la même manière pour le deuxième côté du lit de poupée.

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Cette étape terminée, je dois encore réaliser les autres côtés du lit.

Je commence donc par dessiner leurs emplacements (toujours sur le gabarit).

Lit de poupée en bois

En donnant, comme sur la photo du Net, un léger angle de… précisément 7°.

Mesureur d'angle numérique

Je n’ai plus qu’à couper les panneaux des côtés, avec ma scie plongeante Festool TS55.

Scie plongeante Fesrtool TS55

Deux belles découpes avec, comme toujours, des bords plus propres que ceux d’origine !

Scie plongeante Fesrtool TS55

Première mise en situation du lit de poupée :

Lit de poupée en bois

Je m’attaque maintenant à la découpe avec l’angle de 7°.

Scie plongeante Festool TS55

La scie réglée, il n’y a plus qu’à bien positionner le rail de guidage…

Scie plongeante Festool TS55

…pour effectuer la première coupe.

Scie plongeante Festool TS55

Une coupe parfaite, donc, avec une inclinaison de 7°.

Scie plongeante Festool TS55

Je pose la pièce en bois sur le gabarit pour vérifier.
C’est correct, ça suit parfaitement le dessin !

Scie plongeante Festool TS55

Je passe à l’autre côté.

Scie plongeante Festool TS55

Et au fond :

Scie plongeante Festool TS55

Me voilà, maintenant, avec toutes mes pièces découpées.

Lit de poupée en bois

On arrive à une étape que je redoute un peu… celle de l’assemblage.

L’assemblage

Je dis que je redoute cette étape car je n’ai encore jamais eu l’occasion d’essayer un assemblage en angle. Mais avec le système Domino de chez Festool, ça devrait bien se passer.  🙂

Fraiseuse Domino DF500

Le but est donc de fraiser les deux pièces afin de pouvoir placer un faux tenon comme ceci :

Fraiseuse Domino DF500

J’ai coupé les panneaux de bois avec une inclinaison de 7°.. je règle donc ma fraiseuse Domino DF500 avec la même inclinaison :

Fraiseuse Domino DF500

Je fixe, ensuite, solidement, la pièce de bois sur mon établi.

Fraiseuse Domino DF500

Et je fraise :

Fraiseuse Domino DF500

Petit test d’insertion d’un Domino… ça semble ok.

Fraiseuse Domino DF500

Je continue donc mes fraisages.

Fraiseuse Domino DF500

Et après ces quelques trous, je présente les pièces.

Fraiseuse Domino DF500

Ca rentre bien comme il faut…

Fraiseuse Domino DF500

… et l’assemblage est même parfait !

Fraiseuse Domino DF500

C’est trop facile, en fait !!   🙂

Fraiseuse Domino DF500

Pour fixer ces pièces sur les côtés du lit, je commence par les positionner le mieux possible.
Pour m’aider, j’utilise un petit outil dont je vous ai déjà parlé : le Kreg Mutli-Mark. Très pratique !
Lit de poupée en bois

Je trace, ensuite, l’emplacement exact, ainsi que les repères pour savoir où fraiser les Domino.

Lit de poupée en bois

Il y aura donc 2 Domino par côté.

Lit de poupée en bois

Ici, j’avoue que j’ai un peu fait « comme j’avais envie » car je pense que j’aurais du maintenir la fraiseuse avec des tasseaux ou quelque chose comme ça. Le risque étant que les trous ne correspondent pas parfaitement aux faux tenons (Domino)…

Fraiseuse Domino DF500

Les trous réalisés :

Fraiseuse Domino DF500

J’en fais de même pour les panneaux latéraux :

Fraiseuse Domino DF500

Et voilà, tous les Domino en place pour un premier montage à blanc.

Fraiseuse Domino DF500

Je m’aide de mon petit marteau nylon afin d’emboîter tous les morceaux.

Fraiseuse Festool Domino DF500

Et voilà !

Lit de poupée en bois

Avant de passer au collage, je dois encore usiner les bords afin qu’ils soient moins « saillants » et surtout moins fragiles.

Table de défonceuse Kreg

Je monte une fraise « quart de rond » sur la défonceuse sous table afin d’arrondir le dessus des côtés latéraux du lit, ainsi que les poignées.

Table de défonceuse Kreg

Toujours à l’aide de mon poussoir de sécurité Micro Jig, j’usine mes pièces.

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Comme j’ai coupé avec une inclinaison, le roulement de la fraise est un peu trop « rentrant » par rapport au bord de la planche, ce qui crée une toute petite ligne (qui disparaitra facilement au ponçage).

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Voilà le résultat :

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

Pareil pour l’autre côté et, toujours à cause de cet angle de 7°, l’arrondi est un peu spécial et pas symétrique… Aucune importance, cependant, et ça ne se verra pas du tout.

Poussoir de sécurité GRR-RIP Block GB-1

J’arrondis, donc, aussi les poignées.

Table de défonceuse Kreg

Et le résultat est là.

Table de défonceuse Kreg

Note : je suis toujours un peu « épaté » par le fini que cela procure. On sent qu’on passe du stade du bricoleur à celui du menuisier amateur… c’est assez gratifiant ! 🙂

Pour le reste des pièces, l’idée est de simplement « casser » l’angle des bords.
Je monte donc une autre fraise quart de rond, avec un radius beaucoup plus petit.

Table de défonceuse Kreg

Toutes les pièces y passent :

Table de défonceuse Kreg

J’ai envie de tout monter, et tout coller, mais il faut d’abord que je retire les repères et autres traces de crayon sur le bois.

Lit de poupée en bois

Un petit coup de ponceuse… et on n’en parle plus !

Ponceuse Festool ROTEX 150

Maintenant le collage.

Lit de poupée en bois

Le chant des panneaux est garni de colle vinylique, à l’aide d’un Domino.

Lit de poupée en bois

Et puis j’assemble les pièces, toujours en m’aidant de mon petit marteau nylon.

Lit de poupée en bois

Il est important, à ce stade-ci, de retirer l’excédent de colle avec un chiffon de coton trempé dans un peu d’eau chaude… Gain de temps assuré au ponçage !

Lit de poupée en bois

Les trois premiers côtés.

Lit de poupée en bois

Et le tout :

Lit de poupée en bois

Même si les Domino maintiennent déjà parfaitement l’ensemble, j’utilise des serre-joints pour exercer une pression sur les pièces de bois et ainsi garantir leur bon collage.

Lit de poupée en bois

Quelques heures plus tard…. on y est presque !

Lit de poupée en bois

La finition

Avant d’appliquer la protection, je passe un coup de ponçage avec ma ponceuse de finition préférée : la Festool ETS125 EQ.
D’abord au grain P80, ensuite un deuxième passage au P120.

Ponceuse Festool ETS125

Comme finition, j’ai choisi d’utiliser un vernis incolore pour meuble de la marque V33.

Vernis transparent V33

Je l’applique généreusement sur le bois (du sapin).

Vernis transparent pour meubles V33

Remarquez que ce vernis ne fonce quasi pas le bois (sur la photo ci-dessous, j’en ai mis à droite) :

Vernis transparent pour meubles V33

Pendant cette opération, j’utilise des petits accessoires bien pratiques pour stabiliser et isoler la pièce de bois : des Bench Cookie.

Bench Dogs

Etant donné que le lit possède un dessous arrondi, ces petites rondelles permettent de l’empêcher de bouger, tout en l’élevant à quelques centimètres du support.

Bench Dogs

Ils sont également recouverts d’une matière antidérapante, utile aussi pendant la phase d’égrenage (= léger ponçage entre deux couches).

Ponceuse Festool ETS125

Après avoir passé 3-4 couches du vernis V33, je trouvais le bois (pour rappel du sapin) encore très poreux, d’aspect très brut et surtout trop sensible aux rayures…

J’ai donc décidé de terminer par deux couches d’un vitrificateur qu’il me restait : le Sigmavar WS satin.

Lit de poupée en bois

Sans doute que les premières couches ont joué le rôle de bouche pores… toujours est-il que le rendu après passage du Sigmavar est beaucoup mieux !

Lit de poupée en bois

Et voilà, j’ai fini, plus quà attendre que ça sèche !

Lit de poupée en bois

Après cela, j’ai gentilement demander à ma petite femme de confectionner un matelas aux dimensions du lit, ainsi qu’une jolie couverture assortie…

Je n’ai pas fait de photos de cette étape de couture (surtout car elle a fait cela en mon absence…) mais voici le résultat final, avec Grand Bébé qui teste le lit et se repose :

Lit de poupée en bois

Alors OUI, il y a du travail, mais quel plaisir j’ai pris à réaliser ce petit lit de poupée !

Surtout que, comme indiqué en début d’article, j’ai pu m’exercer à deux nouvelles techniques (le gabarit et l’assemblage en angle) et tout s’est parfaitement découlé.  🙂

J’espère que cette réalisation vous a plu et qu’elle vous inspirera également. Avant qu’on me pose la question, je n’ai pas de plan, ni de côte… j’ai quasi tout fait « au pif ».

Pour finir, j’essaierai de vous mettre une photo de ce lit de poupée chez ma filleule Manon qui recevra ce cadeau dans quelques jours…

A bientôt, pour d’autres réalisations, sur TravaillerLeBois.com !

 

18 réflexions au sujet de « Fabrication d’un lit de poupée en bois »

  1. Amour du bois

    Joli travail, qui a certainement fait des heureux (la chtite et son bébé 🙂 ). L’abondance de pub pour le materiel nuit un peu à la qualité de l’article, mais ce n’est que mon avis.
    Au plaisir de continuer à vous suivre

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Valery et merci pour ton message.
      Les liens Amazon offrent au lecteur la possibilité de s’équiper.
      Et ça permet (aussi) d’offrir du contenu de qualité… 😉
      A+ et bons copeaux !
      Alex

      Répondre
  2. punk_sportif

    Super ! ! ! T’as les plans???
    Nan, j déconne, j’ai lu l’article jusqu’au bout 🙂

    Ca fait rever la domino… 2 repères, on fraise, et puis voila… :'(

    Très bien réalisé, et malgré que ton pin vienne de grande surface, il a l’air d’être plutot bien.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Ah ah, ne rigole pas, j’ai déjà reçu 2 mails me demandant les plans (ou le « livre qui explique ») ! 😀

      Oui, j’ai déjà remarqué qu’il y avait différentes sortes de panneaux en sapin lamellé collé dans les GSB.
      Il y en a des très bon marché, mais avec comme des « points » dessus. Mes panneaux sont plus jolis. 😉

      Merci pour ton message et bons copeaux !

      Répondre
  3. Quentin

    Salut Alex,

    Sympa le reportage et la réalisation !
    Pour tes vis qui tiennent ton gabarit tu aurai pus les mettre dans un endroit ou c’est invisible après assemblage (sur les côtés du berceau)

    Sinon pour te simplifier la finition tu aurai pus vernir puis assembler en plus la colle se nettoie bien mieux sur une surface vernis !

    A+

    Quentin

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Quentin,
      Oui, c’est ce que je voulais faire. Sauf que je ne savais pas encore exactement, à ce moment-là, où j’allais mettre les côtés latéraux. 😉
      Mais les trous de vis sont vraiment invisibles.
      Pour la finition, je n’y ai pas pensé mais pas sûr que ça soit l’idéal… sauf pour une première couche bouche pores, par exemple.
      Merci pour ta visite et ton avis,
      Alex

      Répondre
  4. Zorglups

    Excellent !!! J’ai proposé à ma fille de dessiner les motifs que l’on défoncerait dans les carrés de MDF qui composeront les portes d’une armoire dans sa chambre. Je me demandais comment pouvoir reproduire ces modèles mais n’avais pas pensé à lui faire faire cela dans du medium et l’utiliser comme gabari pour une fraise à roulement.
    Je plonge lire les autres articles, certain que je vais encore en apprendre.

    Répondre
  5. Alex

    Bonjour Alex,

    Comme déjà dit sur le forum CdC, j’adore consulter ton site.
    Beaucoup de tes acquisitions me font envie mais je n’ai pas le budget et encore moins la place. Donc je continue de rêver sur ton site avec tes articles !

    Sinon belle réalisation « rapide » et sympa. Ca donne envie de te copier 😉
    Pour adoucir les angles, quel est le rayon de ta petit fraise à quart de rond as-tu utilisé ?

    Merci et bonne continuation

    Répondre
      1. Alex

        Merci pour l’info. J’aurai dit un rayon de 3, et je n’étais pas loin 😉
        A bientôt pour l’article sur l’utilisation de ton nouveau jouet 😀

        Répondre
  6. Eric V

    J’adore votre travail, par contre je suis tombe de ma chaise lorsque j’ai vu le prix de la fraiseuse …
    Mais le resultat final est super!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *