Fabrication d’un placard (5ème partie)

J’ai consacré un peu de temps à mon placard ce week-end en réalisant, et en plaçant, des alèses sur les caissons.

Je suis donc allé acheter quelques planchettes de sapin (de 12mm d’épaisseur) pour habiller les vilains chants de contreplaqué. J’ai pris deux largeurs, une plus grande pour le socle, et une autre, plus étroite, pour les montants verticaux et horizontaux.

Alèse sur chant panneau de contreplaqué

Les mises à dimension ont toutes été faites avec ma scie à onglet Metabo KGS 216M (que j’ai présentée ici) et dont la qualité de coupe — malgré la lame d’origine de 40 dents — me surprend toujours !

Scie à onglet Metabo KGS 216M

L’alèse du socle, un peu trop étroite, sera placée affleurante à la base inférieure des caissons et je verrai, au final, si je laisse un espace au sol où si je rajouterai une petite moulure à la base du placard (ou pas)..

Alèse sur chant panneau de contreplaqué

L’idée étant de faire comme sur la photo ci-dessous (mais avec, donc, l’alèse du bas en hauteur, au niveau du caisson, vous suivez ? 🙂 ) :

Alèse sur chant panneau de contreplaqué

A noter que les alèses verticales seront un peu débordantes par rapport aux chants (+/- 4mm de part et d’autre). Je trouve cela plus joli et ça finira plutôt bien la liaison entre les tablettes réglables et les montants des caissons.

Pour être sûr que les alèses soient bien affleurantes entre elles, je décide de les assembler à l’aide de la Fraiseuse Festool Domino DF 500 Q.

Je commence donc pas marquer l’alèse inférieure afin de fraiser au bon endroit !

Crayon PICA Dry équerre à combinaisons Stanley

Puis j’installe la fraise de 4mm sur la Domino (première fois que j’ai l’utilité de cette dimension), adaptée à l’épaisseur de mes planches (12mm). Les Domino faisant, eux, 4x20mm.

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Cette machine est (toujours) très pratique. Il suffit simplement d’aligner le repère au centre de la fenêtre en Plexiglas et c’est parti !

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Et voilà le Domino placé :

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Vérification de l’emplacement en situation :

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Et fixation définitive à l’aide du cloueur BOSTITCH BT1855-E (présenté dans cet article).

Cloueur pneumatique BOSTITCH BT1855-E

Pour arriver à la bonne hauteur (celle des caissons, toujours..), j’ai utilisé des petites cales en bois de différentes épaisseurs.

Cloueur pneumatique BOSTITCH BT1855-E

Ceci étant fait, je passe au fraisage des montants.

Etant donné qu’ils sont assez étroits, j’utilise l’échelle de la machine pour les centrer. Facile !

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Mais je prends soin de fraiser un peu plus large… puisque, de toute façon, ce Domino n’est là que pour assurer l’affleurement des alèses. Inutile, donc, de le bloquer dans le sens droite/gauche.
Astuce qui me permettra également d’ajuster précisément la position du montant vertical.

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Et voilà le résultat, parfait !

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Il faut ensuite couper les montants à la bonne hauteur.

Pour cela j’utilise une (très pratique) équerre à chapeau, qu’on appelle aussi « équerre de mécanicien ».
Si vous n’en avez pas, je vous conseille de vous en procurer une, c’est vraiment utile pour tracer des marques sur des tasseaux, par exemple.

Crayon PICA Dry équerre à chapeau

Coupe à l’aide de la scie à onglet.

Scie à onglet Metabo KGS 216M

Pour l’alèse supérieure (de même largeur que les montants), je procède de la même façon qu’avec celle du socle.

Le fraisage (en hauteur) :

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Et la mise en situation sur les montants :

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Rien n’est fixé (sauf l’alèse du socle), j’ai donc placé deux serre-joints pour maintenir temporairement la structure.

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Vue à gauche :

Habillage caisson de placard

A droite :

Habillage caisson de placard

Il reste donc à faire (et placer) l’alèse de la tablette qui se trouvera au dessus de la penderie.
En effet, c’est la seule qui sera fixe, donc autant qu’elle se fonde dans l’armature du placard.

En travaillant de cette manière, j’ai construit, en fait, une sorte de « cadre » en sapin, qui vient habiller les chants des caissons, un peu comme un meuble.

Fraiseuse DOMINO DF 500 Q-Plus

Pour fixer ce cadre, j’utilise toujours mon nouveau compagnon, le cloueur à air comprimé. 🙂

Cloueur pneumatique BOSTITCH BT1855-E

Un clou à droite, un à gauche, pour cacher (et s’ancrer à) la douche épaisseur des chants des caissons (2 x 18mm).

Cloueur pneumatique BOSTITCH BT1855-E

Et voilà !

Fabriquer un placard

Comme vous le voyez, ça avance donc toujours « doucement mais sûrement ».

Par ailleurs, on voit ici que la fraiseuse Festool est une machine qui peut servir dans des situations assez variées. J’avoue que je l’utilise de plus en plus souvent lorsque je dois assembler deux morceaux de bois.. c’est presque devenu, pour moi, un outil indispensable.

Pour le reste, à suivre..

Index de la fabrication :

 

26 réflexions au sujet de « Fabrication d’un placard (5ème partie) »

  1. PETIT

    génial tout ça, bravo …
    mais bonjour le prix des outils, vous devez sans doute avoir un pourcentage avec la pub, non ?
    enfin en tout cas bon boulot

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci pour les encouragements !

      Concernant le prix des outils, j’estime qu’il s’amortit en réalisant soi-même, ce qui procure aussi une satisfaction.
      Si j’avais fait appel à un professionnel pour ce type de projet, j’aurais logiquement payé un certain montant pour la main d’œuvre.
      Je peux donc « investir » ce montant dans de l’outillage, qui me servira encore par la suite.

      Sans oublier qu’il y a moyen de trouver de bons prix (en cherchant un minimum). 😉

      Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Merci Adrien !

          Pour les outils, cela dépend de ce que tu recherches.
          Attention aussi qu’un achat au meilleur prix signifie souvent moins de services, moins de garanties…
          A prendre en compte dans la réflexion !

          Répondre
  2. Patrick

    Superbe réalisation, j’envisage d’un faire une également et votre site m’encourage, sans parler qu’avec vos commentaires sur la Domino, je suis a deux doigts de craquer 🙂

    Répondre
  3. Brico Dico

    Superbe réalisation, il faut vraiment que je me lance dans ce type de fabrication, pour le moment je me cantonne beaucoup à de petits meubles 🙂

    Répondre
  4. Yoan @ fabriquer des meubles

    C’est justement ce genre de réalisation qui me fait presque regretter d’avoir pris une DOMINO XL plutôt qu’une DOMINO « classique » … j’avais estimé à l’époque que c’était plus complémentaire de l’outillage que je possédais déjà

    Je ne regrette pas mon choix en fait … mais pour de l’aménagement intérieur, c’est sûr que la DOMINO a plus d’un tour dans son sac …

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Effectivement, choix difficile pour le Festoolien que de choisir entre la Domino 500 et la 700.

      De mon côté, j’ai plus d’utilisé d’une machine qui me permet de réaliser facilement des petits meubles et des aménagements.
      Pour ça, la Domino 500 est parfaite ! Elle m’a d’ailleurs bien servi dans la fabrication de la table basse.

      Répondre
  5. Adrien

    Bonjour,

    Est ce que les assemblages des caissons peuvent être réalisés au lamello plutôt qu’au Domino. Est-ce aussi solide ?

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Adrien,

      Oui, ça peut sans problème être réalisé avec des lamellos.
      Concernant la solidité, cela dépend des avis. 🙂

      Il existe aussi la possibilité d’assembler avec des vis en oblique, avec des gabarits proposés par Wolfcraft ou Kreg, par exemple.
      Je prépare un article là-dessus pour dans quelques jours.

      A+,

      Alex

      Répondre
  6. semeilhon

    Bonsoir,

    Bravo pour le travail, de belles photos viennent agrémenter l’ensemble.

    Seul bémol que je trouve particulièrement pénible c’est toute cette pub pour l’outillage utilisé.

    En même temps, je comprends, il faut faire vivre le site.

    Il faut continuer, je relève toujours un aspect négatif mais il n’y a rien de méchant surtout lorsque l’on s’investit autant que vous le faites.

    Répondre
  7. Remi

    Alex peux tu me donner la référence du cloueur pneumatique que tu utilise et peux tu me conseiller sur un compresseur qui s’adapte a ce dernier ?
    Un 8 bar suffi t’il car j’ai vu de petit compresseur mais pas sur que la puissance suffise .

    Merci

    Répondre
      1. Remi

        Salut Alex
        Que me conseille tu entre ces deux compresseurs ?
        La cuve de 11L du Ryobi est elle suffisante pour un cloueur pneumatique car il a l’air puissant et pratique a ranger ?

        http://www.le-jardin-de-catherine.com/outillage-jardin/outillage-complementaire/groupe-electrogene-compresseur/compresseur-a-air-ryobi-1100-watts.html?xstor=GoogleShopping&utm_source=GoogleShoppingJ&utm_medium=standard&utm_campaign=GoogleShoppingJ&gclid=Cj0KEQiAuremBRCbtr-1qJnKi-4BEiQAh0x08I1tgd0M5qjRqiZoynHvUHkU5aCqSFqPaYeXya_u4bwaAqHh8P8HAQ

        http://www.amazon.fr/Mecafer-425090-Compresseur-fifty-mecafer/dp/B00ANJH416/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1422823994&sr=8-3&keywords=Compresseur

        Merci de tes conseils

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Salut Remi,

          A choisir, je prendrais le Mecafer qui a relativement bonne réputation.
          Maintenant, un petit Scheppach ou Michelin (comme le mien) est suffisant pour un cloueur.

          Bon achat,

          Alex

          Répondre
  8. Henrard

    Bonsoir Alex,

    Excellent tuto, j’apprécie en ce qui me concerne les références vers l’outillage utilisé !
    Petite question qui me chipotte : quid de l’esthétique au niveau des alèses débordantes à gauche et à droite du meuble (à gauche tu peux facilement la dissimuler en collant le meuble au mur) mais à droite qu’es-cve qui est prévu ?

    Bàt,

    michel

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Michel,

      Pour la droite, je pense fabriquer une étagère à chaussures car il me reste une quarantaine de centimètres.
      A voir..

      Merci pour ta visite,

      Alex

      Répondre
  9. Cédric

    Bonjour Alex,
    bravo pour tout ce projet qui va beaucoup me servir, j’ai 8 placard à faire dans ma maison…
    concernant le matériel, ma seule question est sur la fraiseuse Festool 500, magnifique mais chère, surtout après avoir acheté les 2 scie et le cloueur…j’ai vu une fraiseuse Lamelleuse Makita PJ7000, très abordable, peux-tu me donner ton avis comparer à la Festool ?
    Merci par avance.
    Cédric

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Cédric,
      Merci pour ton commentaire ! 🙂
      J’avoue avoir longtemps hésité entre une lamelleuse et la Domino de Festool.
      J’ai choisi la Festool car j’adore la qualité et le confort d’utilisation de leurs produits.
      Ces machines sont, selon moi, toutes les deux bonnes mais je suis convaincu qu’on a plus de possibilités avec une Domino.
      Quant au prix de la Festool, finalement, c’est vite amorti quand on voit le nombre de meubles qu’on sait réaliser avec.
      Just my two cents, comme on dit. 😉
      A+,
      Alex

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *