Un sapin de Noël design en bois

C’est maintenant devenu une tradition, je propose, chaque année, un sapin de Noël en bois DIY dont toutes les étapes de fabrication sont présentées sur ce blog. D’abord parce que je sais que ça (vous) plaît, ensuite car cela me permet, par la même occasion, de peaufiner différentes techniques de travail du bois.

A la différence des autres années, le modèle que vous allez découvrir ci-après est plutôt original, minimaliste, et finalement d’un style que j’ai pris pour habitude de nommer « de la menuiserie contemporaine ». Qu’est-ce que j’entends pas là ? D’un aspect plutôt moderne, avec des formes épurées et une combinaison de matières (ou de couleurs) harmonieuses.

Etant donné que l’idée que j’avais en tête était relativement complexe à réaliser, j’ai commencé par modéliser mon projet avec l’excellent logiciel SketchUp pour obtenir ceci :

Dessiner un sapin avec Sketchup

Je me suis, ensuite, rendu dans une grande surface de bricolage (GSB) pour acheter le bois nécessaire : 3 planches et 5 tasseaux (en épicéa, tant qu’à faire 🙂 ).

Magasin de bois

La première étape, classique, consiste à recouper les planches aux bonnes dimensions. Pour cela, j’ai utilisé ma scie à onglets Bosch GCM 12 GDL (présentée dans cet article).

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

En sachant que, pour le sommet du sapin, et première (grosse) difficulté, il a fallu couper avec un angle de 59°, alors que ma scie – et c’est le cas pour tous les modèles de scie à onglets – ne permet de couper qu’avec un angle maximum de 47°…

J’ai donc utilisé une technique peu orthodoxe (je n’étais, d’ailleurs, pas très à l’aise pendant l’opération…) que vous pouvez comprendre en observant la photo ci-dessous.

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Toujours est-il que je suis arrivé au résultat escompté : une coupe de 59° !

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

J’avais, bien entendu, dépassé les limites de ma machine et j’avoue que j’avais quelques doutes sur la qualité de précision de coupe.
Je l’ai donc vérifiée avec mon équerre.. et bien ce n’est pas si mal que ça !

Equerre de précision Facom

Ce qui a permis d’obtenir un sommet identique à celui que j’avais prévu :

Un sapin de Noël en bois contemporain

Passé cette étape, je pouvais continuer mes découpes en reprenant les cotes précises de mon dessin SketchUp.

Concevoir un sapin avec Sketchup

Sachant que la coupe s’effectuait sur le côté le plus court, je ne pouvais pas utiliser un mètre ruban traditionnel (vous savez, celui avec le petit crochet qui dépasse au bout…), j’ai donc sorti mon très pratique mètre ruban BMI (présenté dans cet article).

Mètre ruban BMI

Et j’ai réglé l’inclinaison de ma scie à onglets sur 15,5°.

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Mesure vérifiée, comme à chaque fois, grâce à mon mesureur d’angles numérique qui affiche ici l’angle de 74,5° (car 90° – 15,5° = 74,5°).

Mesureur d'angles numérique

Même si certains trouvent cela inutile, j’apprécie de pouvoir vérifier le chemin de la lame grâce au (double) laser de ma scie à onglets.

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Remarquez la qualité de la coupe, avec la lame d’origine et sans « zero clearance insert » (pour ceux qui connaissent). Pas mal, n’est-ce pas ?

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

J’ai donc effectué les coupes pour les deux grands côtés du sapin…

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

… ainsi que pour sa base.

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Première mise en situation :

Un sapin de Noël en bois contemporain

il n’y a rien à faire mais le fait de concevoir le dessin sous SketchUp, de pouvoir obtenir l’angle précis en le reportant sur la machine grâce à de bons outils, ça donne un résultat impeccable !

Un sapin de Noël en bois contemporain

Pour l’assemblage, j’ai utilisé de la colle à bois…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… ainsi que quelques vis  (avec pré-perçage et fraisage préalable, bien entendu).

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Ce qui a permis de dresser rapidement le contour du sapin.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Je pouvais, maintenant, passer au tronc (un simple tasseau 34×34 mm) en veillant à bien le centrer. Pour cela, j’ai tracé quelques repères sur la base du sapin…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… et j’ai dessiné la pointe du sommet en suivant simplement le bord des deux planches.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Il ne restait plus qu’à couper (encore une fois, merci le laser).

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Décidément, cette scie Bosch GCM 12 GDL est d’une précision redoutable, c’est vraiment agréable de pourvoir travailler avec ce genre de machine !

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Mise en situation du tronc et utilisation de bouts de tasseaux afin de le rehausser temporairement. Pourquoi ? Car c’est grâce à ce système que j’ai pu tracer facilement la forme des branches.

Un sapin de Noël en bois contemporain

En effet, le but du jeu était de reproduire le plan le plus fidèlement possible. Alors j’aurais pu mesurer chaque branche ainsi que les angles de coupe, j’ai préféré reprendre les cotes du dessin SketchUp afin de les reporter sur les côtés.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Ce qui m’a permis de, simplement, déposer chaque fois un tasseau et tracer, par le dessous, l’angle nécessaire.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Il ne me restait plus qu’à réaliser la découper à l’aide de la scie à onglets.

Scie à onglets radiale Bosch GCM 12 GDL

Et ainsi de suite.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Le genre de procédure simple mais répétitive…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… qui permet cependant d’obtenir un résultat rapidement :

Un sapin de Noël en bois contemporain

Arrivé à ce stade, et avant l’assemblage de toutes les parties, il ne manquait plus que la « coloration ». Mais, avant cela, je me devais de boucher quelques trous de vis.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Et, comme je suis plutôt maniaque, j’en ai d’ailleurs profité pour faire quelques (autres) petites retouches…

Un sapin de Noël en bois contemporain

Mon idée était de peindre le triangle en blanc, et de laisser les branches « en bois », mais j’avais envie d’un peu plus de contraste. J’ai donc décidé de teinter les tasseaux coupés avec un vernis de couleur « chêne moyen ».

Un sapin de Noël en bois contemporain

Avant cela, et comme j’avais numéroté chaque branche sur une face, il me fallait effacer ces marques; ce que j’ai fait avec ma petite ponceuse Festool ETS 125 (présentée dans cet article).

Ponceuse excentrique Festool ETS 125

J’avais un peu peur du résultat du vernis car je voulais que le bois ne soit ni trop clair, ni trop foncé. Mais les premiers coups de pinceau furent relativement concluants..  🙂

Un sapin de Noël en bois contemporain

Et même parfaits !

Un sapin de Noël en bois contemporain

Cette mise en couleur m’a quand même pris, mine de rien, une petite demi-heure…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… sans oublier le tronc du sapin !  🙂

Un sapin de Noël en bois contemporain

Pendant le séchage du vernis, je me suis attaqué à la peinture blanche.
Mais, avant cela, il a fallu poncer l’enduit que j’avais mis pour boucher les trous de vis ainsi que le désaffleur du sommet du sapin.

Ponceuse excentrique Festool ETS 125

Résultat satisfaisant même si, la prochaine fois, je ferai en sorte de mieux maintenir les planches pendant leur assemblage..!

Un sapin de Noël en bois contemporain

J’en ai également profité pour « casser » les angles des planches, toujours à l’aide de ma Festool ETS 125.

Ponceuse excentrique Festool ETS 125

Pour la mise en peinture, j’ai d’abord appliqué une couche de primaire universel (blanc).

Un sapin de Noël en bois contemporain

Puis 2 couches de peinture à bois, blanche elle aussi.  🙂

Un sapin de Noël en bois contemporain

L’assemblage pouvait enfin commencer.
Entre nous, à ce moment-là, je ne savais pas encore vraiment comment procéder…

Un sapin de Noël en bois contemporain

J’ai commencé par fixer le tronc, qui a été collé…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… en ayant préalablement foré son centre de manière à pouvoir aussi le visser.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Cette technique, simple mais efficace, m’a permis de facilement le centrer.

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Resultat.. il ne bougera pas !

Un sapin de Noël en bois contemporain

Pour le sommet, j’avais pris soin de badigeonner les deux côtés de colle à bois. Il m’a donc seulement suffi de vérifier que le tronc se trouvait bien au milieu de la hauteur des planches.
L’outil Kreg Multi-Mark m’a été bien utile pour cette étape, ainsi que pour le centrage de toutes les autres branches.

Kreg Multi-Mark Tool

Comme on dit dans ces cas-là…. une bonne chose de faite !  🙂

Un sapin de Noël en bois contemporain

L’étape redoutée arriva…. l’assemblage de toutes les branches.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Comme pour le tronc, j’ai commencé par badigeonner les extrémités des tasseaux de colle à bois…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… pour ensuite venir les positionner et les maintenir avec des pinces.

Un sapin de Noël en bois contemporain

J’ai également, à certains endroits, utilisé des petits morceaux de bois afin de « bloquer » le tasseau à la bonne hauteur.

Un sapin de Noël en bois contemporain

Mais, étant donné que j’allais devoir transporter ce sapin, j’ai fini par décider de renforcer l’assemblage avec des vis qui seront « noyées » par la suite (et donc invisibles).

Un sapin de Noël en bois contemporain

Comme pour l’assemblage du triangle, j’ai pris soin de pré-percer et de fraiser les emplacements des vis avec ma fidèle perceuse / visseuse Bosch GSR 10,8 -2-Li.

Perceuse visseuse Bosch GSR 10.8

Le fait de fraiser permet de noyer complètement la tête de vis avant de l’enduire et donc de la dissimuler totalement., top !

Un sapin de Noël en bois contemporain

Je parlais de pince, j’ai utilisé des petites pinces à ressort Bessey XC5, très pratiques !

Pince à ressort Bessey Clippix XC

Mais comme je n’en avais pas assez, j’ai également sorti les presses Bessey Uniklamp UK en renfort !

Presse parallèle Bessey UniKlamp UK

Et même d’autres serre-joints, avec des montages parfois improvisés… mais fonctionnels.

Pince à ressort Bessey Clippix XC

Une belle forêt de serre-joints, n’est-ce pas ?   🙂

Presse parallèle Bessey UniKlamp UK

Après séchage de l’assemblage, mon sapin commençait vraiment à prendre forme :

Un sapin de Noël en bois contemporain

Pour ceux qui s’imaginent que les assemblages étaient parfaits.. et bien non, enfin pas partout.
En cause la façon un peu « limite » de couper les tasseaux avec la scie à onglets (aussi bonne soit-elle), à main levée et sans les bloquer/maintenir correctement…

Un sapin de Noël en bois contemporain

J’ai donc utilisé la technique de la pâte à bois « maison », constituée de colle blanche et de poussière de bois.

Un sapin de Noël en bois contemporain

C’est un peu de la triche, mais ça fonctionne !  🙂

Un sapin de Noël en bois contemporain

Dernières retouches de vernis après un rapide et léger ponçage des raccords de branches…

Un sapin de Noël en bois contemporain

… et c’est parfait !

Un sapin de Noël en bois contemporain

Je pouvais maintenant déplacer le sapin terminé dans le salon pour le stocker quelques jours avant de le mettre en place dans la vitrine du magasin pour lequelle il était destiné.

Le résultat :

Un sapin de Noël en bois contemporain

Pour les plus curieux d’entre vous, je vous propose encore quelques détails / plans rapprochés :

Un sapin de Noël en bois contemporain

Remarquez qu’il n’y a aucun assemblage visible…

Un sapin de Noël en bois contemporain

 

Un sapin de Noël en bois contemporain

 

Un sapin de Noël en bois contemporain

 

Un sapin de Noël en bois contemporain

 

Un sapin de Noël en bois contemporain

Voilà pour l’édition 2016 du sapin de Noël en bois « made by TravaillerLeBois.com » !  🙂

Conclusion

Quelques remarques avant de terminer :

  • Je l’ai indiqué dans l’article, je n’étais pas très à l’aise avec certaines méthodes de coupe (notamment celle de la planche inclinée sur la scie à onglets). A refaire, j’aurais sans doute acheté des planches plus étroites afin de pouvoir les couper à la verticale. On est, dans ce cas-là, seulement limité pas les capacités de coupe « droite/gauche » de la scie (qui pour la Bosch GCM 12 GDL sont de 60° max.).
  • Vous l’avez sans doute remarqué, les outils utilisés pour cette réalisation sont peu nombreux. Il faut une scie à onglets, une ponceuse, une perceuse/visseuse et quelques serre-joints.
  • J’aime d’autant plus ce projet que ce style peut être décliné pour, par exemple, fabriquer un cadre design (carré ou rectangulaire), ou même un chouette claustra !
  • Je ne sais pas vous mais je trouve le rendu de la teinte « chêne clair » sur du « bête » sapin pas mal du tout.  🙂
  • Enfin, et je n’ai pas peur de le dire, je suis assez fier du résultat car je trouve que j’ai réussi à approcher le domaine de l’ébénisterie qui, pour un amateur comme moi, est signe d’une certaine perfection…

Et tout cela à partir d’une « simple » idée modélisée sur l’excellent logiciel SketchUp !

Sapin de Noël en bois design

J’espère que cet article vous a plu et, qui sait, qu’il vous donnera envie de fabriquer, vous aussi, un sapin de Noël différent !

Comme indiqué, celui-ci va passer le mois de décembre dans l’étalage d’un magasin de vêtements. Je ne manquerai pas de vous poster une photo ici et/ou sur la page Facebook de TravaillerLeBois.com.

D’ici-là bons copeaux et à bientôt, pour d’autres réalisations, sur TravaillerLeBois.com !  🙂

Autres réalisations :

 

30 réflexions au sujet de « Un sapin de Noël design en bois »

    1. Alex Auteur de l’article

      Toujours dans les premiers, Julien ! 😉
      Je t’avoue que j’ai passé plus de temps à réfléchir à ce que je voulais (un truc différent) mais aussi à « comment couper ce put@!$ d’angle à 59° ?« ..! Sinon, je dirais une dizaine d’heures au total (hors temps d’attente pour le séchage de la peinture, etc.).
      Alex

      Répondre
  1. Aurélie

    superbe!! ca donne des idées surtout quand on a un enfant de bientot 14 mois qui courent partout… le traditionnel sapin est à bannir!!
    une réalisation dans ce style en plus petit va être clairement envisagée!!!

    merci pour les idées toujours aussi belles que sympa! ca nous en donne pleins !!!
    et les petits conseils et retour sur expérience! j’adore!
    A bientot pour une prochaine réalisation!
    Aurélie

    Répondre
  2. Laurent

    Il est absolument superbe !
    J’aimerais modéliser quelque chose pour moi avec SketchUp mais c’est moi ou ce programme est payant? Et assez cher?

    Merci pour tout en tout cas

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Laurent !
      Pour SketchUp, tu as la version « SketchUp Make » que j’utilise et qui est gratuite.
      C’est un programme extraordinaire, mais qui demande juste un peu de temps (et de bonne volonté) pour l’utiliser correctement.
      A+,
      Alex

      Répondre
      1. Laurent

        Merci pour l’info. J’ai téléchargé Sketchup Make. Une fois installé le nom est Sketchup Builder. Et quand je l’ouvre, on me dit que c’est une version d’essai de 30 jours…

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Bizarre car, chez moi, c’est bien indiqué SketchUp Make.
          Par contre, ils te proposent effectivement de tester les fonctions de la version « pro » pendant 30 jours (mais rien ne t’y oblige).
          Tu est bien allé sur ce lien ?

          Répondre
          1. Alex Auteur de l’article

            Non, car je suis également sous Mac..
            Je te conseille de leur envoyer un petit mail car ça serait dommage de passer à côté à cause de cela.

  3. Charlotte Noel

    J adore !!!
    Merci pour les infos … Je vais de ce pas m en faire un.
    Je vais utiliser des dominos pour assembler les bouts entrès eux et des vis (comme toi) pour l extérieur.
    Je pense que cela sera plus facile pour tout coller.
    Bonne continuation
    Charlotte

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Charlotte !
      Si tu utilises des dominos, tu devras assembler le tronc et les branches AVANT de placer le tout dans le triangle. C’est une autre technique.
      N’hésite pas à m’envoyer une photo !
      Alex

      Répondre
  4. Alexandre

    Salut Alex !
    Un nouveau sapin (le 3ème ?) et encore une réussite, super.

    Question modélisation : comment fais-tu sous SKUP pour faire ton modèle et ensuite déduire tes angles de coupe ? Car moi, je positionne mes différentes pièces et je les pivotes selon l’angle souhaité; j’ai l’impression que tu procèdes différemment.

    Merci

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Le 4ème ! 🙂
      Pour celui-ci, j’ai commencé par dessiner le triangle, puis j’ai « rempli » l’intérieur.
      J’ai, ensuite, tracé le tronc et les branches (en faisant attention aux parallèles, etc.)
      Puis j’ai simplement effacé ce dont je n’avais pas besoin.
      Ce n’est peut-être pas la solution idéale mais ça a fonctionné. 😉
      NB : pour relever les angles, j’ai simplement utilisé le rapporteur, après coup.
      Alex

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *