Réalisation d’une table de salon en chêne massif (3ème partie : le ponçage et le collage)

Dans les première et deuxième parties de ce projet, j’ai montré comment j’ai fabriqué les pieds de ma table, ainsi que les traverses et plateaux.
Tout étant monté « à blanc », il fallait maintenant penser au ponçage et au collage de la structure.

J’ai commencé par recouper le premier plateau à dimension, en veillant au bon équerrage :

Travailler le bois table chêne Festool

J’avais prévu à la base un bon 2cm en trop, donc j’ai retiré +/- 1cm de chaque côté.

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Et puis ponçage à la Festool Rotex 150.

Travailler le bois table chêne Festool Rotex

Et le résultat.
(Juste que j’ai un peu trop insisté sur les raccords… la prochaine fois, je nettoierai la colle avant séchage !)

Travailler le bois table chêne Festool Rotex

Plus que correct :

Travailler le bois table chêne Festool Rotex

Mon premier plateau !  🙂

Travailler le bois table chêne Festool Rotex

La même chose avec le plateau du bas.
Note : pour vérifier l’équerrage, il suffit de mesurer les diagonales qui doivent être parfaitement égales..

Travailler le bois table chêne

En retouchant les longueurs à la scie, j’ai pu remarquer que la scie plongeante TS 55 fait vraiment des merveilles avec des copeaux de 90cm par seulement 0,2mm d’épaisseur !!

Travailler le bois Festool TS55

Résultat du ponçage du plateau du bas, aussi beau que l’autre :

Travailler le bois Festool Rotex

Saleté de colle qui encrasse le disque..

Travailler le bois Festool Rotex

C’est beau, non ? Et dire que je suis parti de simples planches…

Travailler le bois

On dirait presque du faux !  🙂

Travailler le bois table chêne

Après le ponçage des plateaux, j’ai également poncé les pieds.

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Beau résultat, non ?

Travailler le bois table chêne Festool Domino

La jonction est presque invisible ! On dirait un bloc de bois plein.

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Mais, avant de coller, il fallait encore que je réalise quelques fraisages à la Domino (notamment pour les traverses inférieures).

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Présentation du montage avec la traverse inférieure, décalée également.

Travailler le bois table chêne Festool Domino

 

Le ponçage et les derniers fraisages réalisés, j’allais maintenant pouvoir attaquer la partie « collage.

Travailler le bois table chêne Bessey Kleiberit

Pour cela, j’ai utilisé un serre-joint de haute qualité de la marque Bessey.

Travailler le bois table chêne Bessey

2 côtés :

Travailler le bois table chêne Kleiberit

Bien pratique la table MFT pour maintenir une pièce verticalement !
(Et réaliser un fraisage que j’avais oublié..)

Travailler le bois table chêne Festool MFT

Sur la photo suivante, il n’y avait que 2 cotés de collés car je devais encore pouvoir insérer le plateau inférieur avant de l’emprisonner dans la structure..

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Avec le plateau supérieur dessus pour vérifier.

Travailler le bois table chêne

La 4ème partie de ce projet présente la fixation des plateaux.

Index de la réalisation :

 

2 réflexions au sujet de « Réalisation d’une table de salon en chêne massif (3ème partie : le ponçage et le collage) »

  1. Benoit Mahé

    Superbe table!

    Quand j’ai fait le plateau de ma table de patio (en cèdre rouge) J’ai fait la même erreur: ne pas nettoyer les traces de colles tout de suite. C’est comme ça qu’on apprend j’imagine 🙂
    Je voulais un fini plus « rustique » pour ma table donc j’ai juste un peu creusé les joints pour enlever la colle et le résultat final était quand même très satisfaisant.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Benoit et merci pour ton avis.
      Effectivement, on pourrait appeler ça l’erreur du débutant. 🙂
      Très sympa, ton site !
      A+,
      Alex

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *