Réalisation d’une table de salon en chêne massif (1ère partie : les pieds)

Depuis quelques années, ma femme et moi avions envie d’une table basse (de salon) carrée mais surtout plus grande que celle que nous avions achetée quand nous avons emménagé.

Nous voulions une table un peu comme celle-ci (vendue chez Ikea), en bois massif :

table basse en bois Hemnes Ikea

M’étant découvert une véritable passion pour le travail du bois, c’était l’occasion de mettre en pratique mes quelques connaissances acquises sur les forums ou grâce à certaines vidéos YouTube.
D’autant que je n’avais jamais vraiment travaillé de bois « massif »..

Le chêne étant une des essences de bois que nous préférons, j’ai franchi le pas.. d’acheter le matériau de base.

Dimensions de la table = 90x90x44cm.
Entièrement réalisée avec de l’outillage électroportatif, il faut le souligner !

Tout a donc commencé par l’achat des planches rabotées (200x18x2cm) en chêne massif :

Travailler le bois planche de chêne

J’ai, bien entendu, choisi les planches les plus « propres ».

Travailler le bois planche de chêne

Une première pose au sol a permis de faire la sélection des planches du plateau principal et ainsi préparer les futures découpes..
L’objectif, ici, étant d’avoir le meilleur équilibre des couleurs, fibres, noeuds, etc.

Travailler le bois table chêne

Et puis les premières coupes (dans le garage qui sert d’atelier), avec la scie plongeante Festool TS 55 et son rail de guidage très pratique :

Travailler le bois table chêne Festool TS55

L’occasion, aussi, de tester l’équerre Festool FS-KS (gagnée à un concours) :

Travailler le bois table chêne Festool

Par contre, c’était la première fois que je coupais du bois massif avec cette scie.. ça a peiné un peu mais surtout ça a brûlé le bois ! Rien à voir avec le MDF que je coupe d’habitude…

Travailler le bois table chene

Le problème ? Sans doute la lame qui n’était pas appropriée.. une 48 dents (fournie d’origine).

Donc changement de lame, pour mettre une lame Festool de 28 dents, sans aucun doute plus adaptée à ce genre de matériau..

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Et là, ça a beaucoup mieux fonctionné !
Les coupes se sont donc enchaînées :

Travailler le bois table chene

Et voici les planches à (presque) dimensions, car j’avais prévu de recouper le tout une fois assemblé et collé.

Travailler le bois table chene

Mon premier « débit » de bois massif..

Travailler le bois table chene

Ensuite, J’ai découpé de petites planches pour les pieds.

Travailler le bois table chêne

Travailler le bois table chêne Festool TS55

Pas super pratique de réaliser des coupes répétitives avec une scie circulaire plongeante, mais le résultat est plutôt correct.

Travailler le bois table chêne

L’idée de conception des pieds :

Travailler le bois table chêne

Et comme il y en a 4 :

Travailler le bois table chêne

Disposant d’une fraiseuse Festool Domino DF 500 Q, l’assemblage (comme tous les autres) a été réalisé avec cette machine.

Mais d’abord un petit test rapide.
La machine est, en effet, si facile qu’on a tendance à aller trop vite », et oublier de rien la régler..

Travailler le bois table chêne Festool Domino

C’est bon, on peut y aller !

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Avec une numérotation des pièces à usiner, c’est plus sûr et on évite de se tromper…
Pour l’anecdote, j’utilise ici mon fidèle crayon Pica-Dry Longlife dont je parle dans cet article.

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Fraisage (en stabilisant les pièces à usiner avec des serre-joints Festool FSZ 120mm) :

Travailler le bois table chêne Festool Domino

C’est quand même super pratique cette table MFT et les serre-joints qui vont bien :
J’utilise, ici, les parties « B » des MFT-SP comme butées..

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Un peu de colle :

Travailler le bois table chêne Festool Domino

Et le tout sous presse :

Travailler le bois table chêne

Première mise en situation, avec un pied déposé sur les planches.

Travailler le bois table chêne

Et puis avec les 4…

Travailler le bois table chêne

Une fois les pieds réalisés, j’ai pu m’attaquer aux traverses et aux plateaux, c’est ce que j’explique dans la 2ème partie.

Index de la réalisation :

 

29 réflexions au sujet de « Réalisation d’une table de salon en chêne massif (1ère partie : les pieds) »

  1. Ben

    Salut Alex,

    Bien joli travail tout ça.
    Je me disais en voyant ton revêtement martyr en OSB que c’est pas l’ideal pour les lames dédiées au massif.

    Es-tu content de ton équerre d’angle Festool ?

    Bon travail

    BG

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Benoît,
      Effectivement, l’OSB n’est pas idéal pour les lames mais j’utilise ce que j’ai sous la main. C’était ça ou du MDF qui n’est finalement pas plus adapté..
      L’équerre Festool n’est pas terrible.. Elle n’est pas faite pour des angles parfaits, mais plutôt pour des coupes répétitives à des angles variés.
      Je suis plus convaincu par l’équerre (que je ne possède pas) fournie avec la table MFT.
      Bons copeaux à toi aussi,
      Alex

      Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Ce n’est pas une irruption, c’est une véritable infection ! 😀
      J’essaie de me soigner mais ce n’est pas évident.. 😉

      Répondre
  2. Alexandre

    Bonjour,

    Tout d’abord très très belle réalisation.
    J’envisage la même d’ailleurs, vous m’avez donné envie.

    Avez vous encore les mesures voir un plan?
    Hauteur des pieds, ….?
    Le tout a été fait avec 6 planches ?

    Merci d’avance.

    Alex

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Alex 🙂 et merci pour tout commentaire.

      Je prépare un plan complet pour d’ici quelques jours… je te tiendrai au courant !

      Répondre
  3. DD

    Bonjour,

    Est ce que tu aurais pu utiliser ton affleureuse Maktec au lieu de la Festool pour réaliser les assemblages des pieds? Je suis novice, du coup je ne saisi pas toutes les différences entre l’affleureuse et la fraiseuse….
    En tout cas, ton site est très bien fait!

    DD

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour,

      Oui, ça aurait été possible, mais assez fastidieux. A ce moment là, j’aurais plutôt utilisé une défonceuse.
      Même si on utilise les mêmes fraises, la différence est que la défonceuse permet de « descendre » dans le bois de manière progressive et maîtrisée (notamment au niveau de la profondeur souhaitée). J’aurais donc pu réaliser des mortaises à la défonceuse et mettre des faux tenons (à la place des Domino Festool).
      Avec l’affleureuse, j’aurais du faire de très nombreuses passes successives afin de ne pas faire de bétises…

      Finalement, et pour être complet, la fraiseuse est en fait une défonceuse améliorée et dédiée.

      Merci pour ta visite !

      Alex

      Répondre
  4. Thierry

    Bonjour, ceci est une belle réalisation. Peux-on savoir où acheter (en Belgique) les planches en chêne déjà rabotée ? (comme dans votre projet de table de salon)
    merci,
    Thierry

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Thierry !
      Les planches ont été achetées en grande surface bricolage (GSB) en France.
      D’après mes recherches, on n’en trouve pas en Belgique… du moins pas dans les Brico, Hubo, Gamma habituels…
      A voir plutôt dans un négoce, donc.
      Alex

      Répondre
  5. jc

    Bonjour,

    Ça donne vraiment envie de se mettre au travail du bois. Je possède déja un certain nombre de matériels. Pensez vous qu’une défonceuse puisse remplacer la fraiseuse pour les assemblages, en utilisation des tourillons à la place des languettes ?

    cordialement,

    JC

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour JC,

      Oui, une défonceuse peut être utile pour des assemblages.
      Mais plutôt pour des lamelles (au lieu des tourillons).

      Bon travail,

      Alex

      Répondre
  6. Privé Sylvain

    Bonjour Alex,

    Tout d’abord merci pour toutes ces explications et ces photos très pratiques. Joli travail.
    Je revenais sur la question d’Alexandre car je n’ai pas trouvé les plans pour les différentes dimentsions (notamment des pieds).
    Je n’ai pas trouvé ces plans.
    Serait-il possible d’en avoir?
    Merci d’avance et encore bravo pour ce superbe travail.

    Répondre
  7. Tolf

    article fort intéressant quand une personne comme moi aimerait franchir le pas de créer ses propres meubles.
    Mais peut-on avoir une idée du budget global des matériaux pour ce meuble savoir si c’est vraiment rentable également de le faire soi-même.

    Merci et bravo pour votre article bien détaillé.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      J’en ai eu pour +/- 180 euros (200 maximum).
      Sachant qu’une table équivalente (et de qualité) coûte au moins dans les 400 euros.
      Je ne peux pas dire que ça soit « rentable », mais quel plaisir à réaliser, quelle satisfaction de l’avoir faite soi-même et quel fierté pour un bricoleur comme moi ! 🙂

      Répondre
  8. Aurélie

    Bonjour,

    je souhaiterai savoir dans quelle GSB tu t’approvisionne en bois? que ce soit massif ou autre? je manipule aussi un peu le bois et je cherche a faire une table basse aussi pour un coin « salon » dans notre véranda!

    Merci de ton retour
    boiseusement
    Aurélie

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Aurélie,
      Ca dépend des projets..
      Pour la table basse, et ça en étonne plus d’un, j’ai pu trouver mon bonheur chez Brico Depot !
      Mais j’ai sélectionné mes planches et j’avoue que j’ai du mal à en (re)trouver d’autres aussi belles.
      Bon travail !
      Alex

      Répondre
      1. Aurélie

        Super merci de ta réponse!

        Pour ma part, je fais beaucoup de chantournage et pour ce qui est de l’équipement nous avons un combiné bois kity dont il faudrait que nous réparions la dégau rabot ! nous avons racheté pour une misère ce combiné a l’achat de notre maison !

        merci de tes infos, astuces et réalisation!

        Aurélie

        Répondre
  9. Maxence

    Bonjour Alex,

    Je te remercie pour ton site qui est génial. Grâce à toi, je vais enfin me lancer dans le bricolage avec envie car je vais faire quelque chose qui m’est utile. A 22 ans, je pense qu’il n’est pas trop tard, surtout que le bois est une matière noble que mon grand père travaillait avec passion et je comprend mieux pourquoi.

    J’ai réalisé une maquette sur SketchUp comme tu l’as fait et franchement tout me plait. Vivement le début du chantier dans quelques semaines !!! Je suis impatient comme un enfant à la veille de Noël !!

    Je souhaite de bonnes fêtes

    Maxence

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Maxence !
      Non, il n’est certainement pas trop tard à 22 ans, bien au contraire. 😉
      Bonne chance pour ton projet et passe d’excellentes fêtes également,
      Alex

      Répondre
  10. lenzi

    Bonjour
    Jolie travaille !!!
    Pour bien travailler , la première chose est d’avoir du bon matériel. Et ton choix de matériel est top ,pour moi le meilleur sur le marché …
    Pour ce qui est de ton travaille il est jolie , mais ce que j’apprécie le plus ce sont les pieds en quinconce. Moi étant menuisier j’avais pour habitude de les faire simplement en L ou simplement carré mais juste avec les coupes a 45°.
    Je vais retenir ton idée pour mes prochaine réalisations

    Merci pour ton blog et pour tes photos

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *