Un décapsuleur mural « magique » en bois de palette

L’an dernier, à la même période, je vous avais présenté la réalisation d’une table pliante pour apéro pique-nique.

Cette année, et après avoir visionné quelques vidéos qui m’ont inspiré sur YouTube, j’ai choisi de vous détailler la fabrication d’un objet plutôt simple à réaliser mais qui fait son effet auprès des amis : un décapsuleur mural « magique » en bois de palette !

Un des mes modèles de « DIY wall bottle opener » en vidéo, et le décapsuleur à côté :

Décapsuleur mural en bois de palette

Pour ce projet, j’ai d’abord sélectionné quelques planches de ma réserve.

Décapsuleur mural en bois de palette

Sur la gauche, on a un bois plutôt foncé et assez lourd (c’est, d’ailleurs, assez surprenant).

Décapsuleur mural en bois de palette

Et, sur la droite, du hêtre !

Décapsuleur mural en bois de palette

Pour les plus novices, voici une comparaison entre du bois de palette en sapin (en haut) et du hêtre (en bas) :

Décapsuleur mural en bois de palette

Je décide donc d’utiliser le hêtre (plus clair et plus beau) comme matériaux principal pour mon projet.

Décapsuleur mural en bois de palette

Premier passage dans ma (nouvelle) raboteuse : la DeWALT DW733 (que je vous présenterai dans un prochain article).

Raboteuse DeWALT DW733

Et le bois ressort… lisse !

Raboteuse DeWALT DW733

Lisse, doux, beau. noble,… J’adore !   🙂

Raboteuse DeWALT DW733

Comme je n’ai pas (encore) relié ma raboteuse à un aspirateur, il y a pas mal de copeaux et ceux-ci sont assez spécifiques.

Raboteuse DeWALT DW733

Même procédé avec l’autre bois…

Raboteuse DeWALT DW733

… sauf, qu’ici, on voit que la planche est tordue car la première passe de rabotage est insuffisante (il subsiste des zones « rugueuses », plus foncées, non rabotées).

Raboteuse DeWALT DW733

Après 2-3 passages supplémentaires, le résultat (à gauche) est très intéressant !

Raboteuse DeWALT DW733

Et, phénomène assez rigolo, les copeaux ne sont pas du tout pareils !

Raboteuse DeWALT DW733

Ceci-dit, ce ne sont pas les copeaux qui nous intéressent, mais l’aspect du bois préparé.
Et je trouve le résultat plutôt pas mal, surtout pour du bois de palette !
A propos, si quelqu’un sait de quel type de bois il s’agit, ça m’intéresse…

Raboteuse DeWALT DW733

Me voici donc avec mes planches rabotées, prêt à continuer l’aventure..  🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

L’idée est d’alterner les essences pour avoir un peu de contraste, comme ceci :

Décapsuleur mural en bois de palette

Je garde donc la planche la plus foncée, et la plus claire.

Décapsuleur mural en bois de palette

Seconde étape : retailler les morceaux afin de pouvoir les coller proprement.
Pour cela, j’utilise ma scie sous table Bosch GTS10 XC (présentée dans cet article).

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Je choisis également d’utiliser mon poussoir de sécurité GRR-RIPPER (présenté dans cet article).

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

J’ai vu/lu/entendu quelque part que les lames d’origine ne donnaient pas de bon résultat.
Vous en pensez quoi, vous ?

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Je retourne ensuite la planche pour la tailler dans l’autre sens.

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

Et voici une planche de hêtre avec 2 côtés bien propres et bien parallèles.

Scie sur table Bosch GTS10 XC

A noter que la planche est (re)coupée et rabotée, mais ce n’est pas pour cela qu’elle est plane.
Pour cela, elle aurait dû être passée à la dégauchisseuse… ce que je n’ai pas fait.

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Je procède de la même manière avec l’autre essence de bois.

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Résultat de la coupe… parfait !

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Ce bois me plaît décidément de plus en plus..!  🙂

Scie sur table Bosch GTS10 XC

En comparaison côte à côte, on voit que je ne les ai pas rabotées à la même épaisseur…
Mais ce n’est pas grave, on verra par la suite.

Décapsuleur mural en bois de palette

Maintenant, il est temps de les recouper dans le sens de la longueur pour éliminer, notamment, les trous des clous (je rappelle qu’il s’agit de bois de palette).

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

Pour cela, le double laser de la scie à onglets Bosch GCM 12 GDL (présentée dans cet article) est vraiment pratique et précis. Un régal !

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

Deux beaux morceaux :

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

J’en profite pour vous (re)montrer ce que ça donne quand les planches ne sont pas dégauchies :

Scie sur table Bosch GTS10 XC

De nouveau pareil avec l’autre essence de bois, découpe à la scie à onglets.

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

Et le résultat est super. On a vraiment, maintenant, deux (très) beaux morceaux de bois !

Scie sur table Bosch GTS10 XC

J’ai mon idée en tête au niveau de l’alternance des essences, donc je décide de recouper le bois « foncé » en languettes de 1cm de large.

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Avant toute chose, je mets la planche en situation, je fais une photo (que je poste aussi sur mon compte Instagram) et… je tombe amoureux de la photo !!  😀

Scie sur table Bosch GTS10 XC

Mais revenons à nos moutons, et à la tâche délicate qu’est une coupe si fine à la scie sur table.
J’utilise donc, à nouveau, mon poussoir de sécurité GRR-RIPPER.

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

L’intérêt de cet accessoire est, pour ceux qui ne le savent pas, de pouvoir le régler afin de faire passer la lame dans un « tunnel » lors du passage du poussoir. Le bois est donc parfaitement maintenu tout au long de la découpe.

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

Et ça fonctionne remarquablement bien :

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

A tel point que je ne peux m’arrêter de faire des languettes…. c’est addictif !  🙂

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

Première (vraie) mise en situation :

Décapsuleur mural en bois de palette

Il me reste à recouper des languettes de hêtre (en 2cm, dans ce cas-ci) pour les extrémités.

Scie sur table Bosch GTS10 XC

C’est aussi facile…

Poussoir de sécurité GRR-RIPPER

Et donc :

Décapsuleur mural en bois de palette

Je peux, maintenant, passer au collage.

Serre-joints Bessey UniKlamp

Etalement avec le doigt, afin de faire corps avec la colle !   🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

Et mise sous presse, avec les excellents serre-joints Bessey UniKlamp (que je vous recommande vivement).

Serre-joints Bessey UniKlamp

En nettoyant la colle, je remarque cependant que j’aurais du faire attention et mettre les morceaux différemment. Pas grave, on trouvera une solution…

Serre-joints Bessey UniKlamp

Et comme les languettes ne sont pas de la même épaisseur, j’obtiens un léger tuilage…

Serre-joints Bessey UniKlamp

… je décide donc de mettre deux serre-joints supplémentaires.

Serre-joints Bessey UniKlamp

Après quelques dizaines de minutes, le résultat :

Serre-joints Bessey UniKlamp

Et je ne résiste pas à l’envie de voir ce que ça donnera.  🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

Un petit coup de rabotage…

Raboteuse DeWALT DW733

… et voilà qui est (beaucoup) mieux !

Raboteuse DeWALT DW733

Sans oublier la recoupe des extrémités :

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

Très propre !
Remarque : on disait quoi, encore, sur la qualité de coupe avec les lames d’origine..?

Scie à onglets Bosch GCM 12 GDL

Par contre, c’est marrant, mais je remarque que certaines lignes sont apparues.
Serait-ce à cause de l’eau que j’ai utilisée pour nettoyer les traces de colle ?

Décapsuleur mural en bois de palette

Un petit coup de ponçage, au grain P60, avec ma ponceuse Festool ETS 125 (présentée dans cet article).

Ponceuse Festool ETS 125

Et, après cela, un petit traitement des zones abimées avec… de la pâte à bois.

Patins Bench cookies

Bon, oui, je sais, c’est de la pâte à bois « claire »…

Patins Bench cookies

Mais ça remplit le trou, et c’est ce que je voulais.

Patins Bench cookies

Surtout que, quand la planche sera mise contre un support, on ne verra quasi plus rien.

Décapsuleur mural en bois de palette

En début d’article, je disais qu’il s’agissait d’un décapsuleur « magique ».
L’idée est de venir placer un petit aimant à l’arrière de la planche de bois afin de… vous verrez bien plus bas !! 😉

Décapsuleur mural en bois de palette

Je marque donc l’emplacement de l’aimant (au dos de la planche, bien entendu).

Décapsuleur mural en bois de palette

Mais que c’est bien fait !  🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

Et, après réflexion, je décide de « creuser » le trou avec ma défonceuse Festool OF 1010, même si l’idéal aurait été de faire cela avec une perceuse à colonne (que je ne possède pas encore…) et un forêt Forstner.

Défonceuse Festool OF 1010

Première passe de 1,5mm (pratique, le réglage micrométrique de la défonceuse Festool).

Défonceuse Festool OF 1010

Je continue de plus en plus profond en veillant, vous vous en doutez, à ne pas percer à travers la planche !

Défonceuse Festool OF 1010

Jusqu’à ce que l’aimant rentre complètement, ça, par contre, c’est préférable…   🙂

Défonceuse Festool OF 1010

Ca avance bien et je choisis de donner un côté un peu plus « fini » à mon projet en usinant un peu les bords avec une fraise quart de rond, toujours à l’aide de la défonceuse.

Défonceuse Festool OF 1010

Le truc tout bête qui donne un résultat « professionnel » !

Défonceuse Festool OF 1010

On dirait, maintenant, une (belle) planche à pain…   🙂

Défonceuse Festool OF 1010

Un petit coup de ponçage supplémentaire, au grain P80, cette fois-ci.

Ponceuse Festool ETS 125

Et puis, comme le font la plupart des YouTubeurs américains, un peu de « spray lacquer » pour protéger le tout.

Décapsuleur mural en bois de palette

En cours de séchage mais… j’avoue que je suis mitigé sur l’aspect final de ce verni qui a plutôt tendance à mettre en évidence les défauts des planches de palette.

Décapsuleur mural en bois de palette

Je me demande toujours comment je vais fixer le tout au mur, je décide alors de faire 2 trous supplémentaires afin d’ajouter d’autres aimants et, éventuellement, pouvoir fixer le décapsuleur – sans clou ni vis – sur un support en métal.

Décapsuleur mural en bois de palette

Et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et que l’aspect foncé et ciré de ce verni ne me plait vraiment pas, je décide également de corriger le tout en… passant du papier de verre sur le bois.

Décapsuleur mural en bois de palette

Ce qui donne un aspect un peu « used » ou « vintage » qui me va très bien.

Décapsuleur mural en bois de palette

Il est temps de fixer les aimants, pour cela j’utilise de la colle forte.

Décapsuleur mural en bois de palette

Vous remarquerez que les trous ne sont pas très beaux…. mais ça ne se verra pas, et heureusement.

Décapsuleur mural en bois de palette

J’oubliais de fixer le décapsuleur !

Décapsuleur mural en bois de palette

Les pré-trous :

Décapsuleur mural en bois de palette

Sauf que j’utilise des écrous…

Décapsuleur mural en bois de palette

… je (re)perce donc sur le dos de la planche, avec un foret plus large, en veillant bien à ne pas percer sur toute l’épaisseur !!

Décapsuleur mural en bois de palette

Et le résultat final :

Décapsuleur mural en bois de palette

Ce qui est cool, c’est que je peux fixer (très facilement) mon décapsuleur sur la cuve à mazout…

Décapsuleur mural en bois de palette

… ou encore sur la chaudière du garage.  🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

Mais, sans plus tarder, le premier test de « décapsulage » :

Décapsuleur mural en bois de palette

Ca fonctionne et la capsule ne tombe pas par terre… VICTOIRE !    🙂

Décapsuleur mural en bois de palette

Sympa, non ?

Décapsuleur mural en bois de palette

Vidéo de démonstration (sur le plan de travail de la cuisine, avec une vidange…) :

C’est fini !

Bon, je vais être très honnête avec vous, je suis un peu déçu du faible contraste entre les 2 essences de bois. Je m’attendais à quelque chose de plus joli… mais je n’avais que ça sous la main.

Je vois aussi certains se dirent « tout ce matériel pour un si petit projet ». A ceux-là, je rappelle que l’objectif de ce blog est, notamment, de partager des réalisations, des techniques et… des outils. J’aime utiliser des (bons) outils et, finalement, certains projets comme celui-ci ne sont que des prétextes pour me (et vous, j’espère aussi, quand même) faire plaisir, durant mon temps libre.  🙂

Après tout cela, je suis certain que la plupart d’entre-vous trouveront ça chouette et, qui sait, m’enverront des photos de leur « wall bottle opener » ! Ca me fait toujours plaisir, d’ailleurs.

Décapsuleur mural en bois de palette

Au fait, vous voulez savoir où vous procurer un décapsuleur métallique comme celui que j’ai utilisé pour ce projet ? Allez jeter un oeil sur Amazon.fr

A bientôt, pour d’autres réalisations, sur TravaillerLeBois.com.   🙂

 

25 réflexions au sujet de « Un décapsuleur mural « magique » en bois de palette »

    1. Alex Auteur de l’article

      Je suis descendu jusqu’à ce que les aimants ne dépassent plus du bois.
      Mais la planche n’est pas épaisse, donc il doit rester +/-3mm selon moi..
      Merci pour ta visite et ton commentaire.
      Alex

      Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci !
      Les aimants proviennent de simples magnets qu’on trouve dans les grandes surfaces. Ils servent, à la base, à être utilisés sur des tableaux photos, etc.

      Répondre
  1. Quentin

    Salut Alex !

    Où as-tu commandé la ferrure ? ça pourrai être bien de l’indiquer dans l’article ?
    Pour les traces après rabotage regarde tes fer tu dois avoir des ébréchure dessus.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Quentin,
      Tu parles du décapsuleur en lui-même ? Si oui, j’ai mis un lien en fin d’article.
      Pour les traces, je vais jeter un oeil mais la raboteuse est neuve et ça m’étonnerait que j’aie flingué mes fers avec 2 planches (même si elles proviennent de palettes..).
      Merci pour ton message,
      Alex

      Répondre
      1. punk_sportif

        Salut Alex,
        J’ai bien peur que Quentin est raison. J’ai exactement les même symptomes, et ca arrive très très vite. Quand j’ai vu ces marques, j’y ai directement pensé.

        C’est sympa comme petit projet, dommage que le décapsuleur soit si cher à l’achat :/

        Bonne continuation.
        punk_sportif

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Hello,
          Je n’ai pas encore regardé/vérifié.
          Si c’est le cas, et bien ce sera l’occasion d’apprendre à changer les fers d’une raboteuse et de vous faire un petit tuto ! 🙂
          Pour le décapsuleur, tu peux aussi en trouver dans des grandes surfaces de décoration…
          Attention que le lien indiqué est pour 2 pièces, hein !? 😉
          A+ et merci pour ton message,
          Alex

          Répondre
          1. punk_sportif

            Ha effectivement, je n’avais pas vu qu’il y en avait 2 😉

            Pour changer les fers, au début, dès que j’ai vu ca, j’ai changé également… pour me rendre compte que ca revenait trop vite. Donc, maintenant, tant pis, je fais avec les marques qui partent facilement au ponçage…

          2. Alex Auteur de l’article

            Pour les marques, je crois que vous avez raison.
            En regardant bien, c’est pareil sur l’autre essence de bois (voir 15ème photo).
            Ca doit être dû au bois de palette… qui devait sans doute avoir des petits graviers ou des restes de clous.

  2. delecray francis

    pour eviter d’abimer les fers,brosser le bois avec une brosse en chiendent élimine les poussiéres et les petits cailloux. pour les palettes ,il faut scier les endroits ou se trouve les clous ,car il reste souvent des éclats de fer.

    Répondre
  3. Aurelie

    J’ai envie de voler l’idee et le design pour faire plaisir a mon mari!
    Je souhaiterai juste connaitre grosso modo les cotes que tu as utilisé afin que cela fonctionne aussi chez nous 😉

    Par avance merci
    Aurelie

    Répondre
  4. Sébastien

    Travail très technique et réfléchi j adore ton blog dommage que tu ne donne pas de cours en vidéo (peut être plus tard ) continue à nous régaler.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour,
      J’ai simplement utilisé des aimants pour tableau magnétique.
      On en trouve un peu partout. Il suffit juste de choisir les plus gros et de retirer le « décor » en plastique. 😉
      Merci pour ta visite,
      Alex

      Répondre
  5. Binet

    pour les fers ébréchés comme en general tous les fers situés sur l’arbre le seront au même endroit , il suffit de les décaler légèrement de manière a alterner les ébréchures..

    Répondre
  6. Christophe

    Bonjour, j’ai utilisé les aimants situés dans les disques durs (récup déchetterie si vous n’avez pas de disque HS..) super puissants, 2 par disque dur de forme ovale et courbée.
    Pour le décapsuleur direction wish.com, 2/3€ pour 25 pièces en cherchant bien (rechercher « beer »)
    Je compte faire aussi des mini-caisses de 6 bouteilles avec décapsuleur (jolis cadeaux en perspective puisqu’il m’en reste 24!)
    Merci pour l’idée du décapsuleur magique

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *