Le pulvérisateur Graco TurboForce FinishPro HVLP 9.5

J’aime les bons outils, et pas seulement ceux qui servent à travailler le bois. Je n’ai donc pas pu résister à la proposition du fabricant américain Graco quand ce dernier m’a proposé de tester leur nouveau pulvérisateur à peinture : le ProContractor 9.5 HVLP II TurboForce.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi on parle, un HVLP (pour « High Volume / Low Pressure ») est un appareil à turbine permettant de projeter, à basse pression, de la peinture, du vernis, de la teinture, de la laque, etc. avec un très haut degrés de finition. Fini, donc, le traditionnel pinceau et place à un pistolet qui pulvérise délicatement le liquide sur l’objet à traiter…

Je fais celui qui s’y connait mais je vous avoue que, il y a peu, je n’y connaissais encore rien dans ce domaine. J’ai vraiment dû potasser le Net pour comprendre l’intérêt de cette technique, ses avantages, ses inconvénients. Mais j’adore ça, découvrir de nouvelles choses !  🙂

A la différence du système « Airless », la technologie HVLP est idéale pour les petits travaux et particulièrement adaptée aux travaux de peintures plus fins comme les meubles, les portes, les volets, etc. Elle nécessitera, par contre, plusieurs couches car moins couvrante que l’airless…

Cet article n’est pas un guide sur les différents systèmes d’application de peinture, mais une présentation détaillée du modèle TurboForce II de chez Graco. Je vais essayer de vous le décrire le mieux possible, en montrant ses fonctions, détails et spécificités. Son utilisation sera expliquée dans un autre article qui sera, lui, publié dans quelques jours.

Assez de blabla, la visite commence !  🙂

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Comme d’habitude, et parce que je suis quand même un geek d’outils, j’utilise mon fidèle outil multifonction Bessey DMT pour ouvrir le carton…

Bessey DMT

A l’intérieur de celui-ci, on retrouve le pistolet et quelques consommables dont je vous parlerai plus loin.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

A l’étage inférieur, se trouve la machine, avec également son tuyau.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Et voici la bête… de 12 kg quand même !

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Avant d’aller plus loin, il faut savoir que la gamme des nouveaux pulvérisateurs Graco TurboForce II est composée de 4 modèles :

  • HVLP STANDARD 9.0
  • HVLP PROCONTRACTOR 7.0
  • HVLP PROCONTRACTOR 9.5
  • HVLP PROCOMP 9.5

Le modèle présenté ici est l’avant dernier, c’est à dire le PROCONTRACTOR 9.5.

Mais continuons la visite…  😉

Le tuyau « Super-Flex » (permettant de relier le pistolet à la machine) est assez imposant.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Dans le sachet, se trouvent le manuel de la machine, celui du pistolet, le câble d’alimentation, un CD-ROM ainsi q’une clé et une petite brosse.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sans oublier quelques autocollants d’avertissements de sécurité… à placer sur la machine suivant la langue de l’utilisateur !

Graco TurboForce FinishPro HVLP

 

Le TurboForce FinishPro HVLP 9.5 ProContractor

Le modèle présenté est donc le FinishPro HLVP 9.5 ProContractor.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Pas de doute à avoir, c’est marqué dessus.  🙂

Graco TurboForce FinishPro HVLP

La machine a été conçue ET fabriquée aux USA…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Et la qualité de fabrication est bien là. Du métal et des assemblages parfaits.
Je vous ai dit que c’était un outil professionnel ?

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sur le côté droit, on retrouve le filtre à air du moteur.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sur la gauche, le (superbe) filtre à air de la turbine dont je vous parlerai plus loin.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Avec un rangement dédié aux jeux de pulvérisation (on en parlera plus loin également).

Graco TurboForce FinishPro HVLP

A l’arrière, des aérations qui vont permettre d’évacuer l’air chaud de la turbine…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sur le dessus, une poignée pour le transport.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sans oublier un petit support bien pratique…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

… dans lequel on va pouvoir déposer le pistolet pulvérisateur !  🙂

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Sur la façade avant, on retrouve un tableau de commandes.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Il y peu de boutons… mais juste ce qui est nécessaire :

  • un interrupteur ON/OFF/SMART START, qui sert à mettre la machine en marche ;
  • un potentiomètre « TURBO CONTROL », qui sert à régler la puissance de pulvérisation.

A noter que le petit indicateur à LED (à droite) sert à afficher le degré de puissance mais a, aussi, pour fonction de prévenir qu’un des filtres à air est colmaté (il se mettra alors à clignoter).

Graco TurboForce FinishPro HVLP

A l’extrême droite, on retrouve un disjoncteur.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Dans le bas, se trouve la sortie d’air. C’est à celle-ci qu’il faudra raccorder le tuyau du pulvérisateur.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Vue de l’intérieur de la sortie :

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Je reviens sur le filtre à air de la turbine qui est, comme l’indique le fabricant, de qualité « automobile » et surpasse (je cite) les filtres papier traditionnels ou filtres en mousse utilisés dans la plupart des systèmes HVLP.

J’avoue que je vraiment tombé sous le charme de cette pièce… c’est beau !  🙂

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Son nettoyage est simple, on desserre le collier à l’aide d’un tournevis.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Ce qui libère le filtre…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

… et permet l’entretien de toutes les pièces.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Même marche à suivre de l’autre côté.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

On desserre les quelques vis…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

… pour libérer le filtre à air du moteur.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Et on peut ainsi, aussi, le nettoyer.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

J’en profiter pour jeter un oeil à l’intérieur de l’engin.
On peut y voir la turbine et la carte électronique de la machine. La fabrication semble, encore une fois, très soignée.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

 

Le pistolet pulvérisateur Edge II Plus

Passons, maintenant, au pistolet.

Graco Edge II Plus HVLP

Comme pour la machine, on ne peut pas ignorer que c’est un Graco et qu’il est fabriqué aux USA !  🙂

Graco Edge II Plus HVLP

Ce modèle est, aussi, tout nouveau et se nomme EDGE II PLUS.

Graco Edge II Plus HVLP

Ici encore, la qualité de fabrication est indiscutable…

Graco Edge II Plus HVLP

Deux réglages sur ce pistolet : un pour réguler le liquide et un pour l’air.

Graco Edge II Plus HVLP

Le commande du bas permet, donc, de régler le débit du liquide pulvérisé.

Graco Edge II Plus HVLP

On joue, en fait, et de manière mécanique, directement sur la course de la gâchette du pistolet.

Graco Edge II Plus HVLP

La commande du haut est dite « pneumatique ».

Graco Edge II Plus HVLP

Elle permet, tout simplement, de réduire ou d’augmenter l’air qui provient de la turbine et qui sert à pulvériser le liquide.

Graco Edge II Plus HVLP

Une autre spécificité de ce pistolet EDGE II PLUS est le système de sac FlexLiner.

Graco Edge II Plus HVLP

Avec ce système, on ne place plus le liquide directement dans le godet mais dans une sorte de doublure en plastique, appelé « sac à peinture ». D’une contenance d’un litre, celui-ci présente deux gros avantages :

  • le godet et le pulvérisateur restent propres (on jette, ou on réutilise à notre convenance) ;
  • on peut pulvériser dans n’importe quel sens (à 360°) !

Graco Edge II Plus HVLP

C’est ça, les consommables dont je vous parlais en début d’article.

Graco Edge II Plus HVLP

Comme cela fonctionne ? Avec un ingénieux système de dépression qui « pousse » la peinture vers la sortie, qu’importe le sens dans lequel est tenu le pistolet. Génial, non ?!  🙂

Graco Edge II Plus HVLP

Comme sur la majorité des systèmes de pulvérisation de peinture, on peut, bien sûr, régler le jet en tournant simplement le chapeau d’air.

Graco Edge II Plus HVLP

Trois positions :

Réglages pistolet HVLP Graco

A noter que le cache en plastique noir qui retient le chapeau, appelé « anneau de retenue », permet, lui aussi, un réglage : celui de la taille (largeur) du jet.

Graco Edge II Plus HVLP

Pour nettoyer le pistolet, on dévisse complètement l’anneau de retenue…

Graco Edge II Plus HVLP

… ce qui va libérer le chapeau d’air.

Graco Edge II Plus HVLP

On dévisse, ensuite, la buse de liquide…

Graco Edge II Plus HVLP

… ce qui va libérer le guide du chapeau d’air et son ressort.

Graco Edge II Plus HVLP

En déplaçant la glissière de la gâchette, on va déverrouiller celle-ci…

Graco Edge II Plus HVLP

… ce qui permet de retirer le pointeau du pistolet.

Graco Edge II Plus HVLP

Vous vous souvenez du petit rangement intégré de la machine ? C’est là-dedans qu’on range les buses et les pointeaux, à choisir en fonction du produit que l’on souhaite projeter.

Graco Edge II Plus HVLP

 

Le tuyau d’air Super-Flex

Dernier élément de cette station de peinture Graco : le tuyau.

Celui-ci est, en fait, en deux parties : une première de 9 mètres et une seconde, plus souple et plus légère, de 1,2 mètre.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Le tuyau est aussi fabriqué aux USA, avec des matériaux provenant (comme c’est indiqué dessus) du célèbre équipementier allemand Continental.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Les raccords sont de très bonne qualité également et ne nécessite pas d’outils !

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Ils sont lourds.. et sans jeu.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

A noter que celui qu’on branche au pistolet possède une petite vanne.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Le tuyau se branche, très simplement, sur la machine d’un côté…

Graco TurboForce FinishPro HVLP

… et sur le pistolet de l’autre coté, on ne peut pas se tromper !

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Nous voici donc avec la station Graco assemblée et prête à fonctionner.

Graco TurboForce FinishPro HVLP

Voilà pour la présentation du pulvérisateur Graco !

Comment ? C’est déjà fini ? Tu ne l’as même pas allumé !
Oui, je sais, c’est dur (pour moi aussi.. 🙂 ) mais j’ai voulu faire les choses correctement.

Je l’avais dit en début d’article, l’utilisation du pistolet fera l’objet d’un article dédié. Celui-ci s’appellera d’ailleurs peut-être « comment utiliser un système HVLP ? ».
Il faut encore que je choisisse quelque chose à peindre ! ^^ Un meuble ? Une porte ? Mon abris de jardin ? On verra.  🙂

Avant de conclure, je voudrais donner quelques précisions sur la technologie « SmartStart » dont bénéficie la turbine de ce modèle ProContractor.

Il s’agit d’un système qui permet de faire fonctionner la machine (c’est à dire la turbine) en la commandant simplement  à partir du pistolet pulvérisateur. Grâce à ce système, celle-ci s’éteint automatiquement lorsqu’elle n’est pas utilisée (si on ne pulvérise pas, la turbine ne fonctionne pas, c’est aussi simple que ça).

Le principal avantage, et non des moindres, est que cela atténue les bruits sur le chantier, permettant ainsi de réduire la fatigue. La chaleur dégagée par l’appareil est également réduite et la durée de vie de la turbine prolongée. Bref, que du plus !

Mes premières impressions

Je crois que vous l’aurez compris, je suis séduit par cette machine (en même temps, il faudrait être difficile…).

La première chose qui saute aux yeux est la qualité de fabrication générale du produit. Je connaissais déjà la marque Graco de nom et n’avais, finalement, pas trop de doutes là-dessus, mais il faut bien avouer que c’est très bien construit. Quasiment que du métal, pas de fioritures. On est loin des petites stations à peinture en plastique de GSB (grande surface bricolage)… Bref, on sent tout de suite que c’est un outil professionnel qui est fait pour durer !

Comme vous avez pu le constater, tout se démonte facilement, ce qui facilitera le nettoyage (tâche rébarbative par excellence pour les activités de peinture en général…).

Sans oublier le confort du système de sacs à peinture FlexLiner, je trouve ça génial dans le principe !

Je n’ai pas parlé du prix, une machine comme celle-ci, et plus particulièrement ce modèle ProContractor vaut € 1.890 HT (hors promo). Une sacrée somme, oui, c’est certain; mais il s’agit d’un outil professionnel qui est fait pour gagner du temps (rendement) tout en obtenant une des meilleures finitions possibles (haute qualité de travail). On peut parler d’un investissement.

Pour info, le premier modèle de cette gamme, le HVLP STANDARD 9.0 est annoncé à un prix tarif de € 1.390 HT.

Je vous propose, d’ailleurs, de consulter le petit catalogue PDF des modèles TurboForce, dans lequel vous retrouverez toutes les caractéristiques techniques des différents modèles.

Enfin, je remercie Graco de m’avoir donné l’occasion de manipuler ce genre d’engin (j’en reviens à mon côté « geek » 🙂 ). Comme expliqué plus haut, pour préparer cet article et pour éviter de dire n’importe quoi, j’ai potassé le sujet et j’ai découvert un univers (celui des peintres) aussi passionnant que le travail du bois. Enfin, peut-être pas autant quand même…! 😉

J’espère que, vous aussi, vous aurez découvert quelque chose. Je vous sens frustrés de ne pas avoir vu la machine en fonctionnement (rassurez-vous, je le suis aussi), alors je vous offre une photo « catalogue » de Graco ^^ :

Graco HVLP

Bref, J’ai hâte de l’utiliser…. à suivre, sur TravaillerLeBois.com !  🙂

 

8 réflexions au sujet de « Le pulvérisateur Graco TurboForce FinishPro HVLP 9.5 »

  1. Ptiguss

    Bonjour Alex,

    J’envisageais l’achat d’un pistolet à peinture et me suis dis qu’il valait mieux visiter ton blog au préalable.
    J’ai été bien inspiré, tu as visiblement reçu un nouveau jouet à tester 🙂

    Mais plus de 1300€ pour un pistolet à peinture, même une Rolls de pistolet a peinture, c’est juste impayable pour des passionnés comme nous. L’usage est trop limité.

    En en discutant avec un menuisier professionnel, il me disait que, même lui, n’avait pas l’usage d’un pistolet a ce prix et qu’il préférait investir dans du matériel plus accessible, quitte a le remplacer plus régulièrement. La problématique étant que, malgré les systèmes moderne de nettoyage, l’entretien d’une telle machine est fastidieux.

    J’attends avec impatience ton test, et j’espère que d’autre fabricants, plus « accessible » seront tentés de t’envoyer un appareil en test que nous puissions bénéficier de ton expérience de geek 😉

    Merci pour ton blog, c’est toujours un plaisir de te lire !

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Hello,

      Oui, je suis conscient qu’il s’agit d’une machine professionnelle qui n’est pas destinée à toutes les bourses.

      Mais, comme tu l’as compris, j’aime partager des découvertes et pas spécialement les moins chères…

      1.300 euros, ça correspond finalement à 36 euros par mois pendant 3 ans, pour quelqu’un qui peint régulièrement, ce n’est pas une somme dingue. 😉

      Après, c’est un peu comme pour les magazines de bagnoles, on préfère voir (et rêver) devant une Porsche que devant une Renault Megane, non ? ^^

      Merci pour ta visite et à bientôt pour le test en situation ! 🙂

      Alex

      Répondre
  2. Oakwak

    Top cette présentation! Merci! Je suis en plein dans ce genre de problématique mais en tout petit pour de petites pièces et je me suis tourné vers un Aérographe, mais ça reste le même principe General !
    Une vidéo du fonctionnement ce serait génial 😉

    Répondre
  3. RV

    Bonjour,

    Je suis menuisier pro, fan de travaillerlebois.com et à la recherche d’un HVLP pour remplacer mon earlex de 2004….
    Votre article m’interpelle… c’est une très belle présentation qui m’intéresse.
    J’aimerai bien savoir ou l’acheter ?
    Merci pour vos articles et bonne continuation

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Bonjour Hervé,

      Tu peux trouver un revendeur en passant par le site de Graco.

      Il suffit de préciser ton pays, ta ville et de choisir « Pistolet pulvérisateur et applicateurs » dans Type de produit, puis « Pistolets pulvérisateurs à pulvérisation à air/HVLP » dans Sous-type de produit.

      Merci pour ton visite,

      Alex

      Répondre
  4. Maxime

    Bonjour,

    Ça fait maintenant quelques temps que je visite et que je prends le temps de lire tes articles avec plaisir ton site compte tenu des machines et outils que tu as la chance de pouvoir tester / acquérir et je suis à chaque fois en admiration devant tout ça.

    Cet article n’est pas en reste, il faut dire que le produit que tu as entre les main est top ! J’ai hâte de voir aussi ton article sur une ( ou plusieurs bien-sûr) mises en situation et n’hésite pas, si tu as le temps évidemment de faire des vidéos et tout ce qui va bien !

    Sur un autre sujet, ton hôtel à insectes rond était tip top ! J’espère que tu as pu accueillir des locataires et qu’ils respectent les lieux 🙂 D’ailleurs, si tu as un bout ( bon bien-sûr s’il est complet, ça me va aussi ! ) de plan sur sketchup, je suis preneur !

    Bons copeaux !
    Maxime

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Maxime,

      Merci pour ta visite et ton message.

      Ça me fait vraiment plaisir et c’est, notamment, grâce à cela que j’ai la motivation pour continuer à faire ce que je fais sur TravaillerLeBois.com.

      Le plan de l’hôtel à insectes sera bientôt en ligne, promis. 🙂

      Bons copeaux également !

      Alex

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *