Nouvelle venue dans l’atelier : une Kity 635

Ce samedi, je suis allé chercher une machine qui devrait probablement changer ma façon de travailler le bois :  une raboteuse-dégauchisseuse Kity 635 !

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Il s’agit d’une machine d’occasion, de conception française, qui est reconnue dans le métier pour son excellente qualité de fabrication et ses performances tout à fait honorables malgré sa relative petite taille..

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une raboteuse-dégauchisseuse (ou « rabot-dégau », comme on la nomme dans le jargon d’atelier), c’est une machine qui permet de corroyer le bois, c’est à dire de le mettre aux dimensions qu’on souhaite. Cela veut dire qu’elle permet à son possesseur d’acheter du bois brut (en scierie, par exemple) et de le calibrer pour ses besoins précis.

Le dessus de la machine permet de « dégauchir » le bois.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

En clair, on se sert du guide comme surface perpendiculaire à la table, et on rabote un chant pour obtenir un bord bien droit et d’équerre. Ensuite on fait la même chose avec une autre face (perpendiculaire) ; on obtient donc deux surfaces « de référence » qui serviront pour la deuxième fonction de la machine.

L’intérieur de la machine, lui, sert donc à « raboter » le bois.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

On dépose un des côtés dégauchis de la planche sur le plateau inférieur, et la machine va raboter l’autre extrémité.

Le résultat final sera donc un morceau de bois avec 4 côtés parfaitement parallèles/perpendiculaires. Le rabot permettant également de « calibrer » des épaisseurs et ainsi obtenir des planches avec une épaisseur constante..

Remarque : quand j’ai réalisé ma table basse en chêne massif, j’ai été obligé d’acheter (en GSB) des planches rabotées et j’ai dû, bien entendu, m’en tenir obligatoirement aux épaisseurs standards du magasin.

En ce qui concerne cette machine, qui n’est plus toute jeune, elle va nécessiter un bon nettoyage et une « remise état », même si celui-ci est plus que correct par rapport à son âge.
A noter que toutes les pièces d’origine sont présentes et que la machine fonctionne plutôt bien. Le plus gros du travail sera donc de retirer et prévenir la rouille avant d’effectuer un bon réglage.

Je vous présente ici une série de photos de cette Kity 635 « dans son jus », sortie de la voiture.

Les fers, en très bon état :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Comme les tables, d’ailleurs.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

L’autre côté, on voit ici (dans le bas) le levier pour passer du mode dégau en mode rabot.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

L’intérieur est sale mais tout coulisse correctement.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

En mode « rabot », on relève donc une des deux tables.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Et on place une petite manivelle pour remonter (ou descendre) le plateau.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Le capot de protection qui sert d’abord à protéger l’utilisateur contre tout contact avec l’arbre en rotation, mais aussi à diriger l’éjection des copeaux dans une direction opposée à celle où se trouve l’opérateur (on pourra aussi envisager de bricoler un raccord à relier à un aspirateur..).

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Une autre photo de l’intérieur :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

La machine dispose d’un cache amovible pour accéder aux poulies et autres courroies.

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Les entrailles :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Une vue du haut :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

C’est relativement propre.  🙂

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Ici, l’échelle qui sert de réglage de la table d’entrée (en mode déchauchissage) :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Il s’agit bien d’une Kity 635, fabriquée à Bischwiller (France) !  🙂

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Et enfin le moteur (qui a, semble-t-il, été repeint un jour…) :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Et sa plaque signalétique (moteur monophasé de 1,5 CV) :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Le comodo de marche/arrêt :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Et enfin un petit coup de laine d’acier sur la table… ça ne lui fera pas de mal !

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

On peut voir, sur le cache en plastique du moteur, que celui-ci a également été utilisé avec une mortaiseuse…

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Et le dessous :

Raboteuse-dégauchisseuse Kity 635

Voilà pour la petite présentation.

N’étant pas un grand spécialiste de la restauration de ce type de bestiole, j’ai la chance de pouvoir compter sur des forums comme Métabricoleur ou Copain des copeaux. J’y ai déjà vu plusieurs sujets traitant de cette machine. C’est d’ailleurs sur l’un d’eux que j’ai pu récupérer la notice d’entretien de cette machine (petite soeur de la Kity 636).

Les premiers essais… bientôt !

 

17 réflexions au sujet de « Nouvelle venue dans l’atelier : une Kity 635 »

  1. Sébastien Sebille

    Coucou!
    Effectivement, c’est une toute bonne acquisition!
    Ça ouvre de nouvelles perspectives de pouvoir choisir l’épaisseur de la pièce à travailler.
    Et Kity est une bonne marque!
    Si tu cherches 2 chouettes bouquins pour découvrir la rabo-dégo, les livres « La degauchisseuse-raboteuse (les opérations courantes), tome 1 et 2 de Bruno Meyer aux éditions de la Canopée sont super bien faits. J’ai appris plein de trucs et astuces pour bien me servir de la mienne grâce à ces 2 bouquins!
    Bonne découverte avec cette belle machine et bons copeaux!
    Sébastien

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Merci Seb !

      C’est une combinée Kity que tu possèdes, toi, non ?

      Merci pour le conseil des bouquins. Je sais que Bruno Meyer est une référence pour la défonceuse, je ne savais pas qu’il avait aussi écrit pour la rabot-dégau. Ils sont donc sur ma wishlist ! 😉

      A+,

      Alex

      Répondre
      1. Sébastien Sebille

        J’ai le mini combiné Kity Scheppach K6-154.
        Un petit peu léger pour des grosses réalisations mais suffisant pour pas mal de projets.
        De plus, je suis coincé au niveau place. C’était le meilleur compromis.
        A bientôt!
        Seb

        Répondre
  2. Benoît

    Bonsoir,

    Suite à cet article, je me suis mis en recherche d’information sur Kity et après quelques mois, j’ai finalement mis la main sur une kity 636 en bon état (petite révision en vue, fallait s’y attendre ainsi que réglage des tables hélas…) avec une toupie, une mortaiseuse, affûteuse (je pense) et tous leurs accessoires.

    Merci Alex de m’avoir attiré dans ce domaine 😀

    Répondre
  3. Joel E.

    Bonjour Alex,
    Saurais tu me donner les dimensions (en gros) pour voir si ça passe dans ma voiture ? Merci d’avance
    Et continue avec ton blog, j’y prends toujours beaucoup de plaisir à (re)lire tes articles…

    Répondre
  4. Seyer

    Bonjour aux « Boiseux », j’ai acheté ma Kity 635 en 1965, celle-ci est de 2 ou 3 ans plus récente. J’ai encore utilisé la mienne ces jours derniers. Bienvenue au club ! Cordialement …

    Répondre
  5. gonnet

    bonjour à tous , j’ai une degau rabot kity 635, je la remet en etat mais j’ai un problème avec le moteur qui tourne pas ou pratiquement pas quand je le branche; merci pour votre aide

    Répondre
  6. COTTENY Denis

    Bonsoir à tous,
    Je recherche pour mon combiné dégauchisseuse/raboteuse KITY 635, la table compléte ou celle de devant.
    Le prix fera la différence. Merci à ceux qui me donneront le bon tuyau!
    Cordialement.

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Denis,
      Si quelqu’un souhaite contacter Denis sans afficher de données personnelles sur le site, je peux servir de relais.
      Il suffit de m’envoyer un mail via le formulaire de contact, je transférerai. 😉
      Merci pour ta visite et bonne chance,
      Alex

      Répondre
  7. Cédric

    Bonjour,

    Félicitations pour ton site, très instructif et pédagogique, c’est rare!!!
    Je viens d’avoir la chance d’acheter pour une somme modique un combiné Kity avec justement la R/D 635.

    J’ai un peu de rouille sur le guide de la dégau et beaucoup sur la table de rabotage. Je me demandais comment il est possible de se débarrasser de cette rouille? Comment as-tu fait pour éliminer tout ça?
    De plus j’aimerais nettoyer de façon convenable les tables, mais avec quoi? Je ne tiens pas à les abimer, elles sont bien planes et à peine rayées…

    Merci pour ton aide et celui des autres possesseurs de cette machine…

    Répondre
    1. Alex Auteur de l’article

      Salut Cédric,
      Félicitations pour ton acquisition, une valeur sûre !
      De mon côté, j’avais utilisé un antirouille en gel (de la marque Rustyco).
      Pour le nettoyage, un produit comme le Belgom Alu fonctionne très bien (après avoir dégraissé les métaux).
      Et, pour finir et rendre tout cela glissant, du Silbergleit !
      Voilà ce que j’ai utilisé (en frottant avec des Scotch-Brite 3M que tu trouves au rayon peinture des GSB, aussi)… mais il existe bien entendu d’autres produits.
      Bon travail et… bons copeaux ! 🙂
      Alex

      Répondre
      1. Cédric

        Merci de ton aide.
        Qu’entends-tu par « dégraisser les métaux » ?
        Pour la glisse, l’ancien propriétaire m’a laissé du Kity Speed de 1982!!! Je ne suis pas certain que ce soit encore utilisable, sait-on jamais…
        Pour nettoyer la carcasse de la machine, tu utilises un produit spécial? J’ai entendu dire qu’on pouvait nettoyer à l’essence…

        Répondre
        1. Alex Auteur de l’article

          Dégraisser avec un spray comme celui de la marque 3-EN-UN.
          Le Kity Speed, c’est similaire au Silbergleit. Fais un test pour voir si ça glisse encore. 😉
          Et tu peux également nettoyer avec le dégraissant.

          Répondre
  8. Serge.P

    Bonjour à toutes et à tous.
    Je sollicite votre aide afin de parvenir à régler les fers de ma dégauchisseuse hérité depuis peu de mon papa. Ayant parcouru plusieurs sujets et post concernant cette machine, je n’arrive pas à comprendre comment procéder au réglage des fers. Dans chaque sujet, il est mentionné que le réglage ce fais par rapport à la table de sortie. Jusqu’à là tout va bien, mais comment alors accéder aux vis de serrage lorsque cette ci est baissée, pour ma part je ne vois pas comment. Deuxième question, sur cette machine y a t il des ressorts qui poussent les fers vers le haut parce que sur la mienne il n’y en a pas ( peut être qu’il manque certaines pièces ). Je n’ai avec mon arbre que 5 vis M6x50 ainsi que les écrous qui vont avec. Si quelqu’un à la gentillesse de pouvoir m’aider en postant peut-être des photos, cela me permettra dans un premier temps de vérifier si il me manque certaines choses et me faciliterait surement la mise en place de ces fers.
    Par avance merci !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    1. Guyot

      Bonjour .
      Sur l’arbre il y a 2 ressorts un de chaque côté par fer . Les fers sont tenus par 4 boulons a tête carré , prendre une clef de 10 pour les enlever . Affûter ceux là ou en remettre 2 autres .
      Pour régler les fers , ce que je fais , je mets le fer en place sans le serrer, sur la table arrière je mets 2 lattes en bois dur bien droite qui dépasse sur l’arbre et les mettre de chaque côté de la table a environ a 7 où 8 cm des bords , sur ces 2 lattes je mets un poids . Je tourne a la main l’arbre avec la poulie a côté pour que le bord du fer touche le bois , je fais un petit coup en avant et arrière , quand le fer est bien positionner serrer déjà les boulons de chaque côté et après les 2 autres

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *